Apple inabordable sur le marché des tablettes

03/08/12 à 15:58 - Mise à jour à 15:58

Source: Datanews

Avec une part de marché de 68,2 pour cent, Apple distance nettement la concurrence.

Apple inabordable sur le marché des tablettes

Avec une part de marché de 68,2 pour cent, Apple distance nettement la concurrence.

Voilà ce qui ressort des chiffres publiés par IDC sur le marché mondial des tablettes au deuxième trimestre de 2012. En tout, un rien moins de 25 millions de tablettes ont été vendues. C'est un tiers de plus qu'au premier trimestre et pas moins de 66,2 pour cent de plus que les 15 millions d'appareils écoulés au cours de la même période de l'année dernière.

Sur ces 25 millions de tablettes commercialisées, Apple en a vendu plus de 17 millions, soit 84,3 pour cent de plus que l'an dernier. Ce faisant, l'entreprise possède avec son iPad l'énorme part de marché de 68,2 pour cent. Le deuxième au classement, c'est Samsung qui détient une part de marché de 9,6 pour cent. L'entreprise sud-coréenne a écoulé 2,39 millions de tablettes. Cela peut paraître peu vis-à-vis d'Apple, mais Samsung est quand même l'une des entreprises à la croissance la plus forte sur le marché. En 2011, Samsung n'était même pas arrivé à la moitié de cette quantité vendue.

Amazon.com occupe pour sa part la troisième position avec 1,25 million de tablettes vendues, ce qui correspond à 5 pour cent du marché. Asus a écoulé 855.000 appareils (3,4 pour cent de part de marché) et Acer complète le top 5 avec 385.000 exemplaires vendus (1,5 pour cent du marché). Si l'on fait le calcul, l'on observe que le reste du marché des tablettes est extrêmement fragmenté. Pas moins de 12 pour cent des ventes de tablettes (3 millions d'appareils) sont l'apanage de multiples acteurs plus modestes.

Les chiffres de l'automne et du début de l'année prochaine seront à n'en point douter plus intéressants encore. En automne, le lancement de plusieurs tablettes Windows 8/Windows RT est en effet prévu, alors que l'arrivée de l'attendu Nexus 7 (Asus/Google) doit aussi être intégré aux chiffres. Il n'empêche que l'analyse d'IDC n'est pas vraiment prometteuse pour la concurrence d'Apple. "Le risque est bien réel que lors de la période des fêtes de fin d'année, les gens auront un trop grand choix. Les consommateurs qui restent bouché bée en considérant les différences entre les versions Amazon et Google d'Android ou entre Windows 8 et RT, pourraient de ce fait en revenir au leader du marché, Apple. Ou bien ils pourraient peut-être choisir d'attendre le prochain cycle." Conclusion: Apple se trouve actuellement encore vraiment à l'aise.

En savoir plus sur:

Nos partenaires