Apple étonne son monde avec Swift

04/06/14 à 10:15 - Mise à jour à 10:15

Source: Datanews

L'annonce du nouveau langage de programmation Swift en tant que substitut d'Objective-C fut peut-être la principale surprise de la conférence d'Apple pour les développeurs.

Apple étonne son monde avec Swift

'Objective-C sans le C', voilà comment Apple décrit de manière succincte le nouveau langage. Il est ainsi évident que le langage angulaire du monde Apple s'ébroue de ses racines des 'années 80' (Objective-C avait été utilisé notamment par le système NeXT de Steve Jobs, puis, après le rachat par Apple, comme base tant d'OSX que d'iOS) pour entrer de plain pied dans le XXIème siècle. Tout en conservant l'interopérabilité avec Objective-C et l'accès aux structures Cocoa, la mini-liste des caractéristiques de Swift comprend les atouts de langages plus modernes, comme 'generics', 'functions' et 'closures', 'type inference', etc. En outre, Apple a fait grand cas d'aspects générant un logiciel intrinsèquement plus stable et plus sûr (comme une meilleure gestion de la mémoire, avec notamment un contrôle automatique des 'bounds' afin d'éviter les 'overflows').

L'objectif est de faciliter (encore plus) la vie tant des utilisateurs expérimentés d'Objective-C que des néophytes, ce qui valut à Apple des premiers commentaires assez positifs (en ce compris un 'waw' du public présent, suivi par des applaudissements).

Le langage Swift est intégré entre autres à la Xcode 6 bêta. Apple en a déjà publié un premier aperçu sur son site.

iOS et OSX: même combat

Ce que cette édition de la conférence d'Apple pour les développeurs a aussi mis en évidence, c'est que l'alliance attendue d'iOS et d'OSX prend déjà nettement forme. Aujourd'hui, la collaboration entre les deux environnements est renforcée avec, notamment, les dispositifs 'Handoff' entre OSX et iOS. Cela permet aux applications et aux services de s'échanger plus facilement des informations, y compris en dehors du monde Apple. Sur un blog du NYT, l'on en trouve la description suivante: "Cela donne aux développeurs la puissance d'Android, tout en conservant la simplicité typique Apple." C'est ainsi qu'une plus grande ouverture des applis iOS est possible grâce aux 'extensions', dans l'optique d'un accès plus aisé aux éléments d'iOS.

Une araignée dans la toile

L'impression générale à retenir de cette WWDC, c'est qu'Apple a fait plusieurs annonces, qui devraient rendre possible et faciliter son positionnement en tant qu'araignée dans le web d'une multitude de services. L'on y a ainsi relevé également HomeKit et HealthKit en tant qu'éléments de base pour le développement d'applications pour la maison connectée et pour la santé du consommateur. Il en résulte qu'Apple n'a certes pas directement présenté des produits éblouissants, mais elle a posé le fondement d'un avenir plus ouvert et riche en choix pour une multitude d'environnements et de plates-formes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires