'Apple arrêtera de collaborer avec Intel et va fabriquer ses propres puces IT'

03/04/18 à 15:09 - Mise à jour à 15:09

D'ici 2020, Apple va renoncer aux processeurs d'Intel pour ses appareils MacOS au profit de puces maison reposant sur la technologie ARM intégrée à ses appareils iOS. Voilà ce qu'annonce l'agence de presse Bloomberg sur base de sources bien informées.

'Apple arrêtera de collaborer avec Intel et va fabriquer ses propres puces IT'

© Reuters

Apple n'utilise déjà plus les puces d'un fournisseur extérieur pour ses iPhone, iPad, TV Apple et Apple Watches. Tous ces appareils tournant sur iOS sont en effet équipés de processeurs qu'Apple a elle-même développés sur base de la technologie ARM. Les MacBook et desktops Mac par contre sont toujours équipés de puces d'Intel et tournent de ce fait sur MacOS. L'utilisation de différentes technologies représente pour Apple un obstacle pour une meilleure collaboration entre ses appareils.

Précédemment déjà, on savait qu'Apple préparait une nouvelle plate-forme logicielle, qui sortira fin de cette année et devrait permettre aux applis pour iPhone et iPad de tourner aussi sur les MacBook. Les développeurs ne devraient donc plus écrire qu'une seule appli tournant sur les deux systèmes. Il n'est pas impensable qu'iOS et macOS deviennent à terme une seule et unique plate-forme OS, qui soit optimalisée pour les processeurs ARM. En outre, il serait plus intéressant pour Apple de pouvoir déterminer elle-même la date d'introduction des nouvelles puces. Voilà pourquoi Intel devrait donc entièrement s'effacer.

Apple deviendrait ainsi le seul producteur de PC à utiliser ses propres processeurs. Dell, HP, Lenovo et Asus recourent pour leur part à des puces d'Intel. Intel tire quelque cinq pour cent de son chiffre d'affaires annuel de sa collaboration avec Apple. Cette collaboration pourrait s'interrompre en 2020 déjà. La décision n'est pas encore définitive, mais l'action d'Intel a hier lundi bien progressé à la bourse.

En savoir plus sur:

Nos partenaires