Apple accuse le plus de points faibles

19/04/12 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Datanews

Apple, suivie par Oracle et Google, accusent le plus de points faibles au premier trimestre de 2012, selon Trend Micro sur base des chiffres publiés par Mitre. Dans son rapport sur la sécurité au premier trimestre de cette année, intitulé "Security in the age of Mobility", Trend Micro affirme que c'est Apple qui a obtenu le score le plus élevé pour ce qui du nombre de points faibles. Le spécialiste de la sécurité se base ici sur les chiffres de Mitre, l'organisation qui tient à jour la liste des 'Common Vulnerabilities and Exposures'.

Apple accuse le plus de points faibles

Apple, suivie par Oracle et Google, accusent le plus de points faibles au premier trimestre de 2012, selon Trend Micro sur base des chiffres publiés par Mitre.

Dans son rapport sur la sécurité au premier trimestre de cette année, intitulé "Security in the age of Mobility", Trend Micro affirme que c'est Apple qui a obtenu le score le plus élevé pour ce qui du nombre de points faibles. Le spécialiste de la sécurité se base ici sur les chiffres de Mitre, l'organisation qui tient à jour la liste des 'Common Vulnerabilities and Exposures'. Selon Trend Micro, 91 vulnérabilités ont été publiées pour du matériel Apple, à côté des 78 points faibles pour les produits Oracle et des 73 chez Google. Microsoft occupe la quatrième place avec sensiblement moins de faiblesses (43), mais l'entreprise a été citée pour un problème particulièrement sérieux, à savoir une faiblesse dans le Remote Desktop Protocol. Microsoft elle-même lui a donné la plus haute valeur sur sa propre échelle d'exploitabilité par des criminels et avait prévu de sortir un correctif ('patch') le 13 mars. Par ailleurs, Apple a battu ce dernier trimestre son record du nombre de correctifs publiés, même si elle a essuyé des critiques pour la lenteur avec laquelle elle a résolu un problème lié à Java.

Le rapport de Trend Micro évoque également la menace croissante des logiciels malfaisants dans le monde mobile avec, au premier trimestre de 2012, quelque 5.000 nouveaux maliciels ('malware') visant l'environnement Android! La croissance des médias sociaux et l'utilisation d'appareils privés à des fins professionnelles (BYOD) continuent aussi de préoccuper les entreprises.

En savoir plus sur:

Nos partenaires