.app, .guardian, .mobile, .islam, .philips et 1.925 autres extensions

13/06/12 à 16:30 - Mise à jour à 16:30

Source: Datanews

Le gestionnaire des noms de domaine, l'Icann, vient de donner les noms des 1.930 demandes pour de nouveaux domaines de top level. Dans la liste, l'on retrouve notamment .apple, .android, .bbc, .beer, .bnpparibas, .spa, .audi, .home, .games, .juniper, .microsoft et .nokia.

.app, .guardian, .mobile, .islam, .philips et 1.925 autres extensions

Le gestionnaire des noms de domaine, l'Icann, vient de donner les noms des 1.930 demandes pour de nouveaux domaines de top level. Dans la liste, l'on retrouve notamment .apple, .android, .bbc, .beer, .bnpparibas, .spa, .audi, .home, .games, .juniper, .microsoft et .nokia. Quelques noms étaient déjà bien connus, comme les trois initiatives belges (.gent, .vlaanderen et .brussels) ou d'autres encore privilégiés par Google, comme .google, .youtube, .docs et .lol.

Par souci de clarté, sachez que derrière la demande pour .spa, l'on ne trouve pas le producteur éponyme d'eaux et de boissons rafraîchissantes, alors que .beer n'est pas une initiative d'ABInbev. Du reste, le plus important brasseur au monde n'a manifestement pas pris la peine d'introduire ou de faire introduire une demande, car l'entreprise belgo-brésilienne brille par son absence sur la liste. Tout aussi étonnamment, ni Facebook ni Twitter ne veulent pas non plus d'un suffixe propre.

Lorsqu'une demande pour une extension internet est approuvée, l'organisation concernée versera annuellement plus de 18.000 euros de 'frais d'abonnement' au régulateur Icann. L'on s'attend à ce que les premiers suffixes apparaissent sur internet au premier trimestre de 2013. L'Icann travaillera par blocs de 500 et se targue qu'en un an, 1.000 domaines de top level pourront facilement se retrouver en ligne.

Toutes ces demandes ne seront pas approuvées. Pour 230 extensions possibles, davantage de demandes par exemple ont été introduites (entre autres pour .shop). En tout, il s'agit de pas moins de 751 dossiers, soit 39 pour cent du nombre total. Si les concurrents ont tous introduit un dossier de qualité, le TLD sera mis aux enchères et sera attribué à celui qui mettra le plus d'argent sur la table.

Parmi les 1.930 demandes introduites, la majeure partie (911 ou 47,2 pour cent) provient des Etats-Unis. L'Europe se classe ensuite avec 675 demandes (35 pour cent), alors que 303 demandes émanent de la région asiatique (15,7 pour cent). L'Amérique du Sud ne représente 'que' 24 extensions internet, et l'Afrique n'a remis que 17 dossiers.

Sur les 1.930 dossiers, 66 sont répertoriés comme TLD 'géographiques', soit 3,4 pour cent du total. 116 applications ou 6 pour cent sont des domaines de top level internationalisés, ou des TLD dans un autre alphabet que le latin.

84 demandes (4,6 pour cent) se rangent dans la catégorie 'community-based'. L'Icann a aussi reçu des applications pour de nouvelles extensions internet de 60 pays différents.

Nos partenaires