Anvers ouvrira en 2016 un StartUpVillage: 'un complexe destiné à irradier la culture de Google'

30/10/14 à 14:49 - Mise à jour à 14:49

Source: Datanews

La ville d'Anvers va héberger à partir de 2016 des starters dans un 'StartUpVillage' proche de la Mechelseplein. Le bourgmestre Bart De Wever (N-VA) le qualifie 'd'école secondaire pour entrepreneurs'. L'échevin de l'économie Philip Heylen (CD&V) souhaite que le complexe irradie 'la culture ludique de Google'.

Anvers ouvrira en 2016 un StartUpVillage: 'un complexe destiné à irradier la culture de Google'

© LB

Via son entreprise immobilière AG Vesp, la ville d'Anvers va investir 2,3 millions d'euros dans la rénovation d'un vaste bâtiment de 3.300 mètres carrés proche de la Mechelseplein, pour qu'il offre à partir de 2016 un emplacement à de jeunes starters novateurs dans un 'StartUpVillage' (précédemment déjà annoncé).

Prix de location réduit

Les starters intéressés paieront un prix de location nettement réduit, de sorte que durant les premières années où leur entreprise est la plus vulnérable, ils puissent plus aisément garder la tête hors de l'eau et ainsi bénéficier d'opportunités de croissance suffisantes. Dans le complexe, ils pourront aussi nouer des contacts avec des investisseurs et autres partenaires.

50 à 60 petites entreprises

L'administration communale d'Anvers veut, à l'entendre, combler une lacune existant entre les tout débuts d'une entreprise, qui est déjà suffisamment accompagnée par ce qu'on appelle des 'business incubators' tels StartIt@KBC et Telenet Idealabs, et son accès à part entière au marché.

En tout, de 50 à 60 petites entreprises pourraient être hébergées dans le complexe pendant une durée limitée. L'institut flamand pour l'innovation iMinds et l'Universiteit Antwerpen y seront présents aussi avec leur expertise spécifique.

De Wever: 'Ce ne sera pas une Silicon Valley anversoise, mais l'endroit qui offre des opportunités aux starters talentueux'

'L'on peut comparer le projet à une école secondaire pour entrepreneurs', affirme le bourgmestre Bart De Wever (N-VA). 'Quiconque a déjà fait ses preuves, pourra y faire progresser son entreprise. Je ne dirais pas qu'il s'agira de la Silicon Valley anversoise, mais nous entendons quand même essayer ici de donner toutes les chances possibles à nos entrepreneurs de talent.'

Heylen: 'Pas un complexe de bureaux classique'

Selon l'échevin de l'économie Philip Heylen (CD&V), la rénovation s'effectuera par le truchement d'un projet d'économie sociale, et le résultat final ne sera 'pas un complexe de bureaux classique'. 'Le StartUpVillage devra irradier la culture ludique de Google', ajoute-t-il.

Les coûts de la rénovation devraient être amortis en dix ans, après quoi, l'initiative sera évaluée. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires