Anubex ne connaît pas la crise

01/10/09 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

Avec un chiffre d'affaires en hausse de 14% à 2,1 millions EUR pour un résultat d'exploitation en augmentation de 14% également à 450.000 EUR, la belge Anubex, spécialisée en solutions de modernisation d'applications par transformation de code, semble ne pas souffrir de la crise actuelle.

Avec un chiffre d'affaires en hausse de 14% à 2,1 millions EUR pour un résultat d'exploitation en augmentation de 14% également à 450.000 EUR, la belge Anubex, spécialisée en solutions de modernisation d'applications par transformation de code, semble ne pas souffrir de la crise actuelle.

Et pour cause, estime Louis Heymans, son administrateur délégué. "D'abord, un tel projet de migration se traduit d'emblée par des économies en coûts de licences au niveau des plates-formes abandonnées", qu'il s'agisse surtout de Natural Adabas de Software AG ou d'IDMS de CA, en général migrés vers C #, Cobol ou Java. Ensuite, une telle migration se justifie par le manque de flexibilité du mainframe (comme aux Mutualités Chrétiennes récemment). Enfin, il ne faut pas négliger le vieillissement des compétences dans ces anciennes technologies.

Et Heymans de citer le cas de ce nouveau client, une banque américaine disposant de filiales dans 14 pays et qui a confié à Anubex la migration d'une application core de Natural et DB2 vers Cobol en conservant z/OS, le tout "avec un ROI de 10 mois."

Progressivement, Anubex étoffe par ailleurs ses outils de migration, avec notamment une solution de conversion de VB vers VB .Net, et plus tard vers C# .Net et HP .Net. Toujours en s'appuyant sur ses compétences en SLAM (Syntactic Language Abstraction Method) et SOAR (Snapshot-oriented Automated Reduction). De même, la société continue à améliorer ses outils de test automatique et envisage la mise en place d'un cluster de petites sociétés, notamment avec la namuroise Rever ou l'américaine Treehouse Software (TSI) pour "offrir une approche best of breed, mais les deux pieds sur terre", avec un potentiel d'une cinquantaine d'experts (dont une vingtaine chez Anubex).

Enfin, Anubex se félicite d'être désormais sur le radar des cabinets Gartner et Butler qui offrent ainsi une visibilité d'autant plus importante que "nous ne sommes pas vraiment actifs commercialement."

Nos partenaires