Antennes GSM à proximité d'écoles: la prudence s'impose

04/12/09 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Le ministre flamand de l'enseignement, Pascal Smet (sp.a), va exhorter son collègue de l'environnement, Joke Schauvliege (CD&V), de faire preuve d'une très grande prudence lors de la fixation des normes de rayonnement pour les antennes GSM à proximité d'écoles.

Le ministre flamand de l'enseignement, Pascal Smet (sp.a), va exhorter son collègue de l'environnement, Joke Schauvliege (CD&V), de faire preuve d'une très grande prudence lors de la fixation des normes de rayonnement pour les antennes GSM à proximité d'écoles.

Voilà ce qu'a répondu Smet lors de la commission enseignement du parlement flamand à une question de Marleen Vanderpoorten (Open Vld). Vanderpoorten exprimait sa préoccupation que quelque 65 antennes GSM soient installées sur des toits d'écoles en Flandre. Elle se demandait s'il ne serait pas indiqué de prendre la "mesure de prévention" d'interdire l'installation de ces antennes GSM sur des écoles. "Il n'est pas encore démontré que le rayonnement des antennes GSM soit nuisible, mais il n'est pas non plus prouvé qu'il ne le soit pas", a-t-elle insisté.

CD&V et Groen! ont approuvé Vanderpoorten. Kris Van Dijck (N-VA) s'est montré plus réservé et a parlé des conséquences d'une éventuelle interdiction d'antennes GSM à proximité d'écoles. "Si nous interdisons ces antennes près des écoles, parce qu'elles peuvent être dangereuses, nous devons aussi les interdire dans les zones d'habitation, près des cliniques, des maisons de repos,...", a-t-il déclaré.

Le ministre Smet a ajouté que le débat sur l'installation d'antennes GSM était plutôt du ressort du département Environnement. Il a indiqué que le ministre de l'environnement, Schauvliege, prépare actuellement une réglementation en matière de rayonnement des antennes GSM notamment. Il va donc exhorter son collègue à tenir compte, lors de la fixation des normes de rayonnement, des groupes vulnérables, comme les enfants (écoles et crèches) et les malades (cliniques et maisons de retraite).

Source: Belga

Nos partenaires