Android concurrencé par le chinois Aliyun

12/09/12 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Source: Datanews

Le géant chinois de l'e-commerce Alibaba entend contester la domination d'Android sur son marché national avec le système d'exploitation mobile auto-développé et basé 'cloud' Aliyun. Acer lance du reste déjà en Asie un premier smartphone tournant sur l'alternative à Android. Aliyun a été mis sur les fonts baptismaux il y a un an en Chine, et les ambitions de sa maison mère Alibaba sont énormes: "D'ici la fin de l'année, au moins 5 fabricants de smartphones utiliseront déjà notre système d'exploitation", suggère Zeng Ming, responsable de la stratégie de l'entreprise d'e-commerce dans le Wall Street Journal. "L'objectif est de rivaliser avec Android sur notre marché national."

Android concurrencé par le chinois Aliyun

Le géant chinois de l'e-commerce Alibaba entend contester la domination d'Android sur son marché national avec le système d'exploitation mobile auto-développé et basé 'cloud' Aliyun. Acer lance du reste déjà en Asie un premier smartphone tournant sur l'alternative à Android. Aliyun a été mis sur les fonts baptismaux il y a un an en Chine, et les ambitions de sa maison mère Alibaba sont énormes: "D'ici la fin de l'année, au moins 5 fabricants de smartphones utiliseront déjà notre système d'exploitation", suggère Zeng Ming, responsable de la stratégie de l'entreprise d'e-commerce dans le Wall Street Journal. "L'objectif est de rivaliser avec Android sur notre marché national."

Surtout en Asie, les fabricants de smartphones sont activement à la recherche d'une alternative au système d'exploitation mobile de Google. La guerre des brevets qui oppose Apple et Google (Android) n'y est pas étrangère, mais le fait aussi que Microsoft empoche des royalties pour chaque appareil Android qui change de propriétaire rend les fabricants de téléphones nerveux.

"Si j'étais un fabricant et que ma seule option était Android, je me ferais du souci", explique Zeng Ming. "En tant qu'entreprise technologique, il faut pouvoir miser au moins sur deux chevaux."

Jusqu'à présent, Alibaba se concentrait principalement sur la partie inférieure du marché, et Aliyun tournait sur des appareils relativement bon marché, comme les chinois K-Touch W806 (190 euros) et W 619 (88 euros). Il existe donc encore un fameux potentiel.

Selon l'analyste de marché Canalys, les ventes de smartphones au pays de Mao ont littéralement explosé avec une hausse de 199 pour cent par rapport à l'année dernière. En août, pas moins de 42 millions d'appareils ont ainsi été vendus, ce qui représente 27 pour cent des ventes mondiales.

Acer Acer est la première des entreprises technologiques 'connues' à lancer sur le marché un smartphone Aliyun. Le CloudMobile A800 sera en effet commercialisé à partir de la semaine prochaine sur le marché chinois au prix de 368 euros. Au cours des prochains mois, Acer entend encore lancer deux à trois autres appareils tournant sur l'alternative à Android.

Un porte-parole du fabricant taïwanais annonce qu'Acer opte pour Aliyun en raison de sa convivialité. L'interface serait en effet facile d'emploi. Sa commande s'avérerait simple pour les personnes qui achètent un smartphone pour la première fois. Ce qui est étonnant dans le cas d'Aliyun, c'est que les applis ne tournent pas sur les appareils proprement dits, mais dans le nuage ('cloud') sur les serveurs d'Alibaba.

Yahoo Par ailleurs, et ceci dit entre parenthèses, le pionnier internet américain Yahoo détient pas moins de 40 pour cent des actions du groupe Alibaba (et donc d'Aliyun). Les Chinois seraient cependant prêts à mettre 7,6 milliards de dollars (5,9 milliards d'euros) sur table pour en racheter la moitié.

Si Alibaba faisait bientôt son entrée à la Bourse, Yahoo pourrait alors se défaire de ses 20 pour cent restants.

Nos partenaires