Améliorer de mille fois l'efficience énergétique de la technologie réseautique

12/01/10 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Le groupe international Green Touch entend améliorer de mille fois l'efficience énergétique de la technologie internet sur une période de cinq ans. La Belgique y jouera un rôle en vue grâce à l'institut de recherche IMEC au coeur même de l'initiative, et à Bell Labs, le département de recherche d'Alcatel-Lucent disposant d'une importante filiale à Anvers, en tant qu'un des fondateurs.

Le groupe international Green Touch entend améliorer de mille fois l'efficience énergétique de la technologie internet sur une période de cinq ans. La Belgique y jouera un rôle en vue grâce à l'institut de recherche IMEC au coeur même de l'initiative, et à Bell Labs, le département de recherche d'Alcatel-Lucent disposant d'une importante filiale à Anvers, en tant qu'un des fondateurs.

Green Touch souhaite réunir les dirigeants de l'industrie, du monde académique et des organisations gouvernementales en vue de concevoir et de réaliser des solutions pour des réseaux de données énergétiquement efficients, comme l'internet. Le groupe lance aussi un appel public à tous les membres de la communauté ICT, afin de regrouper les forces dans le but d'atteindre cet objectif ambitieux. Celui-ci repose sur la recherche de Bell Labs, d'où il apparait que les réseaux ICT actuels ont le potentiel pour être jusqu'à 10.000 fois plus efficients sur le plan énergétique.

Le groupe recevra entre autres le soutien des gouvernements américain, britannique, français, sud-coréen et portugais. Parmi les 15 membres fondateurs du groupe, l'on trouve, outre les institutions de recherche et gouvernementales, les sociétés AT&T, China Mobile, Portugal Telecom, Swisscom et Telefonica.

"L'internet mondial représente aujourd'hui déjà 300 millions de tonnes de CO2 émises par an, ce qui correspond aux émissions de 50 millions de voitures", explique Gee Rittenhouse, vice-président de la recherche chez Bell Labs, qui dirigera le groupe. "Le trafic internet croît en outre tellement que nous ne pourrons même pas maintenir constantes ces émissions de CO2 avec les améliorations technologiques actuelles", ajoute-t-il.

Rittenhouse insiste sur le fait que l'objectif d'améliorer de mille fois l'efficience énergétique est très ambitieux. "Faisons la comparaison avec un frigo, pour lequel une amélioration énergétique de 1.000 fois signifierait qu'il n'aurait plus besoin que de l'énergie requise aujourd'hui par le témoin lumineux d'un Blackberry."

Il appert que ce sont surtout les réseaux sans fil qui sont inefficaces sur le plan de la consommation énergétique. Ils consomment de l'énergie pour couvrir toute une zone et offrir un accès à un utilisateur local qui n'exploite qu'une toute petite partie de ce réseau. "Le réseau le plus efficient en énergie est encore et toujours celui qui n'existe pas", conclut Rittenhouse.

La première réunion du groupe Green Touch est prévue en février. Les entreprises souhaitant adhérer à Green Touch peuvent le faire sur http://www.greentouch.org.

Source: Belga

Nos partenaires