Amazon Web Services, numéro un du marché IaaS public

03/11/16 à 11:56 - Mise à jour à 11:55

Source: Datanews

Ce sont Microsoft et Google qui voient leurs parts croître le plus rapidement sur le marché public 'Infrastructure as a Service' mondial (IaaS). Le numéro un de ce marché est cependant Amazon Web Services avec une part de 45 pour cent.

Amazon Web Services, numéro un du marché IaaS public

© web

Voilà ce qui ressort des chiffres relatifs au troisième trimestre de 2016 publiés par Synergy Research Group. Sur le marché 'Platform as a Service' public (PaaS), la concurrence entre les acteurs en vue fait que les parts de marché sont plus proches les unes des autres. Il n'empêche qu'ici également, c'est Amazon Web Services qui mène la danse. L'entreprise possède une belle avance sur Salesforce, Microsoft et IBM. Dans le segment 'manage private cloud', c'est IBM qui est leader, suivie par Amazon, Rackspace et NTT.

Les quatre principaux fournisseurs de nuages (Amazon, Microsoft, IBM et Google) possèdent conjointement plus de la moitié du marché 'cloud' mondial et enregistrent tous une progression de leurs parts.

.

. © .

8 milliards de dollars de chiffre d'affaires

Synergy Research Group prévoit que le chiffre d'affaires tiré des services d'infrastructure 'cloud' sera de 8 milliards de dollars au cours du troisième trimestre de 2016. Selon toute attente, le chiffre d'affaires continuera de croître de pas moins de 20 pour cent par an les années suivantes. IaaS public est le principal segment du marché 'cloud', alors que PaaS public est le segment en croissance la plus rapide. Les sous-segments bases de données, IoT et analytique du marché PaaS croissent tous de 100 pour cent, voire plus.

"L'évolutivité est le... nerf de la guerre, surtout sur les marchés des nuages publics", déclare John Dinsdale, Chief Analyst et Research Director chez Synergy Research Group. "Amazon, Microsoft et Google continuent d'investir fortement dans leur infrastructure de bases de données 'hyperscale' et ont toutes trois récemment élargi leur empreinte en la matière. Elles ont annoncé aussi envisager d'ouvrir de nouvelles filiales dans le monde durant les prochains mois. Cette évolutivité est la raison première pour laquelle ces entreprises sont capables de gagner des parts de marché et de forcer les acteurs plus modestes à la consolidation ou à la refonte de leurs activités 'cloud'. Certains acteurs 'tier 2' tentent de rompre la tendance et enregistrent une forte croissance, à l'instar d'Alibaba (surtout en IaaS) et Oracle (en PaaS)."

En collaboration avec Dutch IT-Channel.

Nos partenaires