Amazon réfute les assertions d'Oracle: 'Beaucoup de vent'

03/10/17 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Amazon réagit finement aux affirmations du directeur d'Oracle, Larry Ellison, selon lesquelles AWS ne serait pas de taille à soutenir la comparaison avec ce que propose Oracle. Des assertions qui ne tiennent pas la route, selon Amazon.

Amazon réfute les assertions d'Oracle: 'Beaucoup de vent'

Le PDG-fondateur d'Amazon Jeff Bezos n'est désormais plus "qu'à" 11 milliards du créateur de Microsoft. © REUTERS/ Gary Cameron

Lors du discours thématique d'ouverture prononcé par Ellison à Oracle Openworld, le CTO et fondateur de l'entreprise s'en est pris à plusieurs reprises à Amazon Redshift. Celle-ci ne serait pas vraiment souple, alors que chez Oracle, il est possible d'augmenter facilement le nombre de processeurs, afin de traiter temporairement des charges de travail supérieures. SAP fut du reste visée de la même manière.

"C'est complètement faux. Amazon Redshift permet en effet aux clients de modifier la taille de leur cluster quand ils le veulent, ou adapter la puissance de calcul séparément de l'espace de stockage avec Redshift Spectrum", a déclaré un porte-parole d'Amazon à divers sites technologiques américains, dont Techcrunch et Business Insider.

Durant sa présentation, Ellison a lancé plusieurs fois des piques à l'adresse de son concurrent Amazon. Selon lui, la technologie d'Oracle est capable d'exécuter plus rapidement et à moindre coût la même charge de travail. Et de faire observer sur un ton badin qu'Amazon avait acheté l'année dernière pour 60 millions de dollars de produits et de services Oracle. "Amazon est l'un de nos principaux clients", a déclaré Ellison.

Mais il convient d'écrire ici que c'est précisément Oracle qui a la sinistre réputation d'appliquer des hausses de prix inattendues ou en tout petits caractères, ce qui gonfle parfois subitement et solidement les contrats conclus. Et ce, alors qu'Amazon se profile, elle, comme une solution économique pour les entreprises de toute taille.

Ce n'est pas la première fois qu'Ellison, l'une des figures les plus flamboyantes de l'industrie technologique, fait parler de lui avec des déclarations tapageuses sur ses propres produits ou sur ceux de la concurrence. Cela n'a pas échappé non plus à Amazon: "La plupart des gens savent que ce Larry là n'est pas avare d'arguments foireux et aime faire beaucoup de vent pour rien."

Nos partenaires