Alcatel Lucent vire son directeur pour l'Europe, Christian Reinaudo

31/10/07 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Chez Alcatel-Lucent, ce n'est pas Pat Russo, sa CEO, qui est licenciée, mais bien son directeur européen, Christian Reinaudo, également responsable du Benelux. Le 'chief financial officer', Jean-Pascal Beaufret, paie aussi les pots cassés des mauvais résultats.

Chez Alcatel-Lucent, ce n'est pas Pat Russo, sa CEO, qui est licenciée, mais bien son directeur européen, Christian Reinaudo, également responsable du Benelux. Le 'chief financial officer', Jean-Pascal Beaufret, paie aussi les pots cassés des mauvais résultats.

Alcatel-Lucent va encore supprimer 4.000 emplois, en plus des 12.500 précédemment annoncés. Cela aura probablement un impact en Belgique. Pat Russo, sa CEO, ne parvient provisoirement pas à mener à bien la fusion des deux géants télécoms. Pour la troisième fois successivement, elle ne peut présenter des chiffres bénéficiaires. Au cours du trimestre qui s'est clôturé fin septembre, la société a de nouveau accusé une perte nette de 258 millions d'euros. Son chiffre d'affaires a encore régressé de 11 pour cent à 4,35 milliards d'euros.

Pat Russo a donc survécu à la réunion du conseil d'administration de mardi soir, mais elle a réorganisé sa structure directoriale. Ce qui est étonnant, c'est le départ du 'corporate executive vice president' Christian Reinaudo qui était, depuis mars seulement, responsable de l'Europe et de la zone du Nord, dont le Benelux. Il était aussi chargé du programme d'intégration. Reinaudo sera remplacé par l'Américain Frédéric Rose, qui assumera encore la responsabilité de la zone Asie Pacifique.

Pat Russo a également créé un comité directorial spécial, où l'on retrouve le Belge Michel Rahier, responsable de la division 'carriers' qui, avec son chiffre d'affaires de 3,13 milliards d'euros au cours du trimestre écoulé, est la division la plus importante d'Alcatel Lucent. La division de lignes fixes a, elle crû de 8 pour cent à 1,52 milliard d'euros, alors que le chiffre d'affaires de la division 'wireless' a régressé de pas moins de 20 pour cent à 1,28 milliard d'euros.

Alcatel réduit donc encore son personnel de 5 pour cent, ce qui devrait représenter une économie supplémentaire de 400 millions d'euros.

Nos partenaires