"Alcatel-Lucent entend supprimer jusqu'à 300 emplois en Belgique"

26/01/12 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

Source: Datanews

L'entreprise télécom Alcatel-Lucent envisage de supprimer cette année de 250 à 300 postes de travail en Belgique. Il ne s'agira pas nécessairement de licenciements, car la direction souhaiterait reclasser certains collaborateurs, selon le syndicat français CFE-CGC.

"Alcatel-Lucent entend supprimer jusqu'à 300 emplois en Belgique"

L'entreprise télécom Alcatel-Lucent envisage de supprimer cette année de 250 à 300 postes de travail en Belgique. Il ne s'agira pas nécessairement de licenciements, car la direction souhaiterait reclasser certains collaborateurs, selon le syndicat français CFE-CGC.

Ce plan fait en réalité partie d'un autre au niveau européen prévoyant pour cette année la suppression de 1.650 à 1.800 postes de travail, dont 450 en France, de 450 à 500 en Italie et de 150 à 200 en Allemagne, a-t-on communiqué au conseil d'entreprise européen de la société. En Belgique, il serait donc question de 250 à 300 postes d'emploi sur les 1.712 existants.

"Les postes supprimés ne généreront pas nécessairement des licenciements", à en croire le syndicat. "La direction envisage en effet de reclasser un certain nombre de travailleurs dans des tâches qui seront désormais exécutées par des sous-traitants ou dans des postes vacants chez ceux-ci."

Un conseil d'entreprise sera organisé demain vendredi chez Alcatel-Lucent à Anvers. L'on devrait en savoir plus sur les 250 à 300 postes de travail que l'entreprise souhaiterait supprimer en Belgique. Kathleen De Smedt, porte-parole, qualifie en tout cas l'information de "prématurée".

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires