Alcatel-Lucent atteint 1 Gbps sur des lignes cuivrées

03/07/13 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Source: Datanews

Alcatel-Lucent teste en Autriche une technologie destinée à tirer une vitesse d'un gigabit sur une simple paire cuivrée.

Alcatel-Lucent atteint 1 Gbps sur des lignes cuivrées

Alcatel-Lucent teste en Autriche une technologie destinée à tirer une vitesse d'un gigabit sur une simple paire cuivrée.

La technologie a été baptisée G.fast vectoring et a été développée par Bell Labs, dont la division anversoise a joué un rôle crucial. Lors du test chez l'opérateur autrichien A1 (une filiale de Telekom Austria), l'on a atteint sur une paire cuivrée dans des conditions idéales une vitesse d'1,1 Gbps sur une distance de septante mètres, et de 800 Mbps sur cent mètres.

Cette vitesse énorme est une bonne nouvelle pour quiconque aspire à un internet rapide. Dans le cadre de la technologie DSL, les lignes cuivrées forment les dernières dizaines de mètres séparant la cabine en rue ('node') et le modem installé dans un bâtiment ou une habitation. Les remplacer par de la fibre optique par exemple représenterait un gigantesque supplément de coût et des travaux de terrassement, dès l'instant où une bande passante supérieure est exigée.

Alcatel-Lucent insiste cependant sur le fait qu'il s'agit d'un test. G.fast n'est pas encore un standard et ne sera par conséquent pas disponible au niveau commercial dans les toutes prochaines années. En 2010 déjà, l'entreprise affirmait pouvoir atteindre 1 Gbps. Mais elle parlait alors d'une combinaison de plusieurs paires cuivrées.

Moins d'interférences

La technologie de vectoring devrait entre autres réduire les interférences, lorsque plusieurs paires cuivrées sont proches les unes des autres. Par exemple sur le trajet menant à un ensemble d'appartements.

Alcatel-Lucent a donc réussi, à l'entendre, à atteindre lors d'un test de vitesse sur une paire cuivre non protégée (et donc de moindre qualité) jusqu'à 500 Mbps sur cent mètres. En présence de plusieurs connexions proches, la vitesse est retombée à 60 Mbps. Mais grâce au vectoring, il a été possible d'éliminer ces interférences ('crosstalk') et d'atteindre de nouveau les 500 Mbps.

"G.fast souligne l'expertise qu'Alcatel-Lucent apporte à des clients tels Telekom Austria, afin d'étendre leur capacité en cas de couverture à très haut débit", déclare Federico Guillen, responsable Business Line Fixed Access chez Alcatel-Lucent. "Même s'il ne s'agissait que d'un test, les résultats impressionnants obtenus démontrent l'énorme potentiel de G.fast pour les fournisseurs au niveau mondial."

Nos partenaires