Agfa-Gevaert approche des personnalités pour sa présidence

10/03/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Le groupe d'imagerie Agfa-Gevaert est depuis un certain temps déjà à la recherche d'un nouveau président. Il aurait déjà approché notamment Aloïs Michielsen, le président de Solvay, et Anton Van Rossum, l'ex-patron de Fortis.

Le groupe d'imagerie Agfa-Gevaert est depuis un certain temps déjà à la recherche d'un nouveau président. Il aurait déjà approché notamment Aloïs Michielsen, le président de Solvay, et Anton Van Rossum, l'ex-patron de Fortis.

Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Standaard. Agfa-Gevaert recherche un successeur à Ludo Verhoeven, qui avait été remplacé, fin novembre déjà, par Jo Cornu au poste de CEO. L'assemblée des actionnaires est prévue le 29 avril. Cela signifie que le groupe doit se hâter afin de respecter les obligations de publication légales.

Le groupe prépare à présent une mini-liste de personnes prises en considération pour assumer la fonction de président. Parmi les noms qui circulent, il y aurait celui d'Anton Van Rossum, un Néerlandais qui a démissionné en octobre 2003 de son poste de patron de Fortis. Les initiés estiment cependant que ce serait surtout Aloïs Michielsen, le président du groupe chimique et pharmaceutique Solvay, qu'il s'agirait de convaincre d'accepter la présidence d'Agfa-Gevaert. Depuis 2006, Michielsen est administrateur chez Fortis et a été jusqu'en mai 2006 président du comité de direction de Solvay. Michielsen est un manager respecté qui ne recule pas devant les décisions fermes.

Cela fait des années déjà qu'Agfa-Gevaert traverse des moments pénibles, mais les défis se sont encore amplifiés l'année dernière suite aux frictions et règlements de compte internes au niveau de la direction, ainsi qu'à cause de la pression externe résultant de l'augmentation du prix des matières premières (aluminium et argent) et de la faiblesse du dollar. Le groupe a même plongé dans le rouge au quatrième trimestre.

Source: Belga

Nos partenaires