Adobe mettra un terme à Flash en 2020

26/07/17 à 13:30 - Mise à jour à 13:30

La fin des bannières clignotantes et des animations Flash est désormais en vue. Adobe annonce en effet qu'à partir de fin 2020, elle ne supportera définitivement plus Flash.

Adobe mettra un terme à Flash en 2020

© Adobe

Avec Flash, apparu en 1996, Adobe a détenu des années durant la norme non-officielle de la vidéo et du multimédia. Ces derniers temps, la popularité de Flash a cependant diminué après plusieurs problèmes de sécurité. En 2014, 80 pour cent des utilisateurs de Chrome visitaient encore chaque jour un site web avec Flash, contre 17 pour cent seulement aujourd'hui.

A présent que les 'jours de gloire' de Flash sont passés, son créateur Adobe a annoncé qu'il interromprait son support et son développement fin 2020. Aussitôt après, Google indiqua que Chrome ne supportera plus Flash à partir de 2020. Facebook a également annoncé vouloir arrêter de le supporter et invite les développeurs de jeux sur sa plate-forme à utiliser des alternatives.

Steve Jobs n'était pas fan

L'utilisation de Flash avait précédemment déjà été déconseillée par Adobe car en plus d'un risque de sécurité, le plug-in déchargeait aussi les batteries. Le problème se manifestait surtout sur les appareils mobiles, ce qui fait qu'Android et iOS ne supportaient pas Flash. Feu le fondateur d'Apple, Steve Jobs, était l'un des critiques les plus acerbes de Flash. Après une discussion virulente, il écrivit une lettre ouverte, dans laquelle il défendit le blocage de la technologie sur l'iPhone.

La fin d'une époque

Dans son communiqué, Adobe reconnaît que les normes ouvertes telles HTML5, WebGL et WebAssembly représentent actuellement de meilleures alternatives. Le rideau tombe ainsi sur l'époque des plug-ins. Ceux-ci étaient autrefois une excellente façon de permettre aux navigateurs primaires de disposer de davantage de capacités multimédias. Ces dernières années, les navigateurs eux-mêmes peuvent reproduire aisément des vidéos, entre autres grâce à HTML5. Il y a dix ans, c'était nettement plus compliqué, et l'installation de Flash était souvent l'alternative par défaut. On peut penser que YouTube n'aurait jamais pu percer sans Flash. Lorsque YouTube le remplaça il y a deux ans par HTML5, la fin de Flash semblait déjà inéluctable. D'ici trois ans, cette technologie sera donc définitivement mise au rebut.

Nos partenaires