Adieu, le central téléphonique

31/03/06 à 00:00 - Mise à jour à 30/03/06 à 23:59

Source: Datanews

L'intégrateur de réseaux NextiraOne est le premier à proposer des services téléphoniques dans un modèle ASP. Les entreprises ne devront même plus posséder un central et paieront un forfait mensuel par utilisateur.

Le 'One-Service' repose sur le Nortel Communications Server 1000 hébergé dans le centre de données de Colt à Evere. Nortel a eu la préférence sur Cisco et Alcatel. NextiraOne a par ailleurs déjà installé des commutateurs Nortel chez Volkwagen, Ineos et Kühne+Nagel. Désormais, toutes les fonctions téléphoniques, y compris le courrier vocal et la messagerie unifiée, pour 2 à 10.000 utilisateurs pourront être exploitées dans un modèle d'externalisation caractérisé par une garantie de niveau de service de 99,999% de temps de fonctionnement. Les bâtiments de l'entreprise sont reliés par une ligne SDSL au centre de données. "C'est économique. Il ne faut pas investir dans un central téléphonique et moyennant un forfait par utilisateur, on dispose d'un service 'full omnium'", explique Ingrid De Latte, 'Benelux managing director'. En fonction du type d'appareil, le forfait mensuel par utilisateur varie entre 8 et 16,4 EUR. Quant à la messagerie unifiée, elle revient à 2 EUR par mois. Ingrid De Latte estime pouvoir accueillir cette année encore 'quelques milliers' d'utilisateurs. L'entreprise provinciale autonome Vera (Vlaams-Brabants Extranet) est déjà cliente et entend, conjointement avec NextiraOne, convaincre les gouvernements provinciaux. En outre, Delatte veut aussi persuader les autres services gouvernementaux, sa propre clientèle et les tiers. "Certains préféreront sans aucun doute garder un central, tout en utilisant notre One-Service lors d'extensions ou pour de nouveaux départements." Le service sera aussi proposé aux Pays-Bas à partir de l'été. Cette année, Nextira One espère faire croître le chiffre d'affaires belge de 10% à 50 millions EUR, notamment grâce à One-Service.

Nos partenaires