AdBlock Plus va lancer les publicités 'acceptables'

14/09/16 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: Datanews

Adblock Plus, connue pour être un plug-in (module d'extension) de rejet d'annonces, lance sa propre plate-forme publicitaire.

AdBlock Plus va lancer les publicités 'acceptables'

© Lifehacker

L''Acceptable Ads Platform' d'Adblock Plus autorisera les annonceurs à atteindre quand même les utilisateurs du plug-in, selon le Wall Street Journal. Eyeo, l'entreprise à l'initiative d'Adblock Plus, va dans ce cadre collaborer avec l'agence publicitaire ComboTag. Conjointement, elles vont démarrer un service publicitaire automatisé.

Les éditeurs de sites web pourront s'enregistrer auprès du service et ainsi négocier de l'espace publicitaire sur leurs sites web. Les 'publicités acceptables' seront ensuite soumises aux filtres d'Adblock Plus. Eyeo indique que des critères seront appliqués pour déterminer quelles publicités seront acceptables ou non. Il s'agit notamment de la taille, de la position et du sujet abordé.

Google et AppNexus adhèrent également au projet. Elles réguleront la vente aux annonceurs via leur propre marché publicitaire an ligne. Chacun de ces partenaires empochera une petite partie du montant que cela rapportera, et le reste sera versé aux éditeurs du site web.

Pas mal de maisons d'édition ont réagi négativement à cette initiative, par laquelle, selon elles, Adblock Plus dresse d'abord un mur pour les rentrées publicitaires, puis demande de l'argent pour en réduire la hauteur.

"Il existe à présent deux écosystèmes d'utilisateurs en ligne", déclare Till Faida, CEO d'Eyeo, dans un communiqué de presse: "Ceux qui bloquent les publicités irritantes et ceux qui ne le font pas. L'Acceptable Ads Platform permettra aux éditeurs d'atteindre le premier groupe, sans rien changer à la façon dont ils ciblent le second groupe."

L'Acceptable Ads Platform se trouve depuis un mois environ en phase bêta avec une douzaine de sites web, indique Guy Tytunovich, CEO de ComboTag. Durant cette période, l'on a observé une hausse du prix des publicités qui y sont vendues via Google et AppNexus. Selon Tytunovich, cela est dû au fait que les annonceurs veulent précisément atteindre les utilisateurs qui "sont passés maîtres en matière de technologie et de blocage publicitaire".

Nos partenaires