ActiveMe veut joindre le geste à la parole

08/08/13 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Datanews

Créée il y a à peine deux ans, ActiveMe propose déjà une large gamme de technologies innovantes de présentation ou d'animation à destination des mondes audiovisuel et événementiel.

ActiveMe veut joindre le geste à la parole

Créée il y a à peine deux ans, ActiveMe propose déjà une large gamme de technologies innovantes de présentation ou d'animation à destination des mondes audiovisuel et événementiel: jeux 3D, applications mobiles, installations interactives sur scène, réalité augmentée, etc.

Mais son coeur de métier, c'est la reconnaissance gestuelle, la "gesture" selon le jargon utilisé dans le secteur.

"Nous traitons les signaux bruts envoyés par des caméras ou capteurs de mouvements, comme du matériel fabriqué par exemple par la société israélienne PrimeSense (ndlr : la belge SoftKinetic est également un acteur en vue sur ce créneau), et nous développons un contenu 3D spécifique que ce soit pour des applications de loisirs, comme un simulateur de golf, de la revalidation médicale ou même de la gestion logistique," résume Laurent Falise, l'un des quatre cofondateurs d'une boite à forte teneur en ingénierie.

"Nous fournissons une sorte de middleware de reconnaissance gestuelle. Notre spécificité est de ne pas baser nos données exclusivement sur les 19 points du squelette, comme la plupart de nos concurrents, mais d'y ajouter des données volumiques afin d'obtenir la quintessence des infos disponibles."

Dessinateur-architecte de formation, il a travaillé dans le monde du multimédia et a transité par une agence d'événements. Il gère notamment les aspects marketing. Ses acolytes s'appellent Thibaud Remacle, Yves Ducreuzet et Quentin Pringiers. "Un de nos ingénieurs est par ailleurs champion d'Europe de robotique," souligne fièrement Laurent Falise.

Remarquée à Google I/O

ActiveMe s'est faite récemment remarquée aux Etats-Unis à l'événement Google I/O, par l'entremise de son partenaire hardware PrimeSense. Ce dernier est devenu un "main partner" de Google, qui compte bien intégrer la reconnaissance gestuelle à ses fameuses Google Glasses. ActiveMe a notamment pu présenter à Google un premier jeu de réalité augmentée.

En fonction de la taille et des exigences de ses clients, ActiveMe fournit de l'imagerie 2D ou 3D. Il peut s'agir d'un petit jeu à 2.000 euros comme d'un développement sur mesure de 3D gestuelle prenant plusieurs mois. Jusqu'à présent, l'essentiel de ses contrats ont été passés avec des agences de communication ou d'événements qui souhaitent surprendre en apportant une touche 3D ou "gesture".

Parmi ses références directes, la start-up peut citer le groupe Pernod-Ricard (développement de tables interactives pour Chivas), la radio NRJ, UCB, ING ou la Commission européenne (développement d'une application mobile).

L'entreprise, d'office internationale, espère à présent monétiser le vif intérêt que suscitent ses technologies, notamment chez Google. Et elle s'attend à un boom de la "gesture" avec l'avènement de télévisions connectées dotés de capteurs de mouvements.

Passeport

ActiveMe (ActiveMe.be)
Date de création : 2011
Siège social : Louvain-la-Neuve
Effectifs : 2 personnes en plus des 4 fondateurs, plus une quinzaine de collaborateurs indépendants
Capitaux : environ 400.000 euros en fonds propres jusqu'à présent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires