Acerta IT et KBC, bientôt partenaires?

05/05/11 à 10:18 - Mise à jour à 10:18

Source: Datanews

Le groupe de services RH Acerta examine l'éventualité d'un accord de collaboration avec la banque KBC pour ses activités IT. L'étude de faisabilité devrait être terminée fin juin. Le nouveau CIO, Jef Meerts, n'évoque pas formellement l'externalisation: "L'étude porte sur un 'value based partnership agreement', destiné à améliorer les deux parties." Les premiers entretiens exploratoires datent de la fin de l'an dernier. Acerta et KBC possèdent les mêmes actionnaires. Jef Meerts lui-même a travaillé pendant dix ans chez KBC et fut encore le patron de Carl-Tilkin Franssens, jusqu'il y a peu CIO de la grande banque.

Acerta IT et KBC, bientôt partenaires?

Le groupe de services RH Acerta examine l'éventualité d'un accord de collaboration avec la banque KBC pour ses activités IT. L'étude de faisabilité devrait être terminée fin juin.

Le nouveau CIO, Jef Meerts, n'évoque pas formellement l'externalisation: "L'étude porte sur un 'value based partnership agreement', destiné à améliorer les deux parties." Les premiers entretiens exploratoires datent de la fin de l'an dernier. Acerta et KBC possèdent les mêmes actionnaires. Jef Meerts lui-même a travaillé pendant dix ans chez KBC et fut encore le patron de Carl-Tilkin Franssens, jusqu'il y a peu CIO de la grande banque. Plus tard, Meerts rejoignit le fournisseur de services IT EDS pour y devenir 'worldwide innovation manager' au sein du 'finance industry group.

"Au cours des cinq prochaines années, l'IT va complètement changer. La sécurité jouera également un rôle important pour les fournisseurs de services RH", explique Jef Meerts. Acerta, qui compte 200 informaticiens, pourrait bénéficier de l'expertise des 4.000 informaticiens de KBC. Les principaux incitants sont la réduction des coûts, une meilleure offre et une réaction plus rapide aux changements.

L'étude de faisabilité abordera et vérifiera plusieurs scénarios possibles quant à savoir si une collaboration vaut la peine tant pour Acerta que pour KBC. Le rapport sera terminé fin juin déjà. L'on s'attend à ce que des remarques soient ensuite formulées. Après l'été, une décision devrait être prise.

En savoir plus sur:

Nos partenaires