Acer verse 710 millions de dollars pour s'emparer de Gateway

28/08/07 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Acer va débourser 710 millions de dollars pour racheter le fabricant américain de PC Gateway. Il est possible que la société taïwanaise mette ainsi aussi indirectement la main sur l'européenne Packard Bell.

Acer va débourser 710 millions de dollars pour racheter le fabricant américain de PC Gateway. Il est possible que la société taïwanaise mette ainsi aussi indirectement la main sur l'européenne Packard Bell.

Acer a libéré 710 millions de dollars au comptant pour Gateway, le quatrième plus important constructeur de PC des Etats-Unis. L'entreprise n'est pour l'instant présente que de manière limitée en France et en Europe l'Est, mais elle envisageait de s'étendre en Italie, Espagne et Allemagne. Dans les années 90, Gateway a déjà été active en Europe et en Asie, avant de se retirer en 2001 sur le marché américain.

La transaction devrait être entérinée pour la fin de l'année. Les conseils d'administration d'Acer et Gateway ont d'ores et déjà approuvé l'accord à l'unanimité. La société combinée réaliserait un chiffre d'affaires de 15 milliards de dollars et écoulerait plus de 20 millions de PC par an.

En soi, ce rachat peut sembler étrange, dans la mesure où Acer était explicitement à la recherche d'une cible en Europe (en témoigne l'intense combat autour de Packard Bell qui sembla ensuite tomber aux mains de Lenovo). Cela incita au départ certains commentateurs à conclure qu'Acer recherchait simplement des parts de marché et du volume de vente.

Il n'empêche qu'en reprenant Gateway, Acer bénéficie d'un intéressant bonus. C'est que la société NEC a vendu, l'an dernier, ses actions dans PB Holding Company, la maison mère de Packard Bell, à l'homme d'affaires John Hui (ex-propriétaire d'eMachines, aujourd'hui Gateway). Or Hui est à présent impliqué dans des négociations exclusives avec Lenovo portant sur la vente de ces actions de PB Holding Company.

Gateway dispose manifestement d'un 'Right of First Refusal' sur la vente de ces actions, l'autorisant à acheter celles-ci à Hui. Ce 'Right of First Refusal' a été exercé par Gateway juste avant le rachat par Acer. Si cette transaction est menée à bien, Acer s'appropriera ainsi aussi Packard Bell de manière indirecte.

Nos partenaires