Acer se lance sur le marché des téléphones intelligents

05/03/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Acer - selon Gartner le troisième plus grand vendeur de PC au monde - vise à présent aussi le marché du GSM. Après la récente reprise de Gateway et Packard Bell, voici qu'E-Ten - un fabricant d'appareils à main tels que des 'smartphones' - vient à présent s'ajouter à la liste des acquisitions d'Acer.

Acer - selon Gartner le troisième plus grand vendeur de PC au monde - vise à présent aussi le marché du GSM. Après la récente reprise de Gateway et Packard Bell, voici qu'E-Ten - un fabricant d'appareils à main tels que des 'smartphones' - vient à présent s'ajouter à la liste des acquisitions d'Acer.

En rachetant E-Ten, Acer pourra étendre sa gamme de produits avec des GSM. E-Ten fabrique notamment des 'smartphones' tournant sur le système d'exploitation Windows Mobile. En Europe, cette entreprise est moins connue, mais sur les marchés asiatiques, elle l'est parfaitement. Gianfranco Lanci, président d'Acer, indique que sa société envisage surtout des possibilités dans le segment 'ultra mobile', où le PC et la technologie de communication convergent de plus en plus. Grâce à cette reprise, Acer entend s'assurer aussi de s'emparer d'une part du marché des 'smartphones', où l'on attend une croissance mondiale de plus de 30% d'ici 2011. "En reprenant E-Ten, nous espérons évidemment profiter des fortes perspectives de croissance sur le marché des téléphones intelligents", a déclaré Stefan Engel, 'managing director' d'Acer Allemagne, lors d'une conférence de presse au CeBIT.

E-Ten coûtera à Acer 9 milliards de dollars taïwanais, soit 194 millions d'euros. Acer envisage un échange d'actions qui permettrait aux actionnaires d'E-Ten de détenir 6 pour cent d'Acer, une fois la transaction terminée. Acer s'attend à ce que le rachat soit entériné au troisième trimestre de cette année. Les conseils d'administration des deux entreprises ont déjà marqué leur accord.

Même si Acer affiche encore une assez belle croissance sur le marché des ordinateurs de bureau, les perspectives ne sont pas fameuses. Le glissement vers les ordinateurs portables a été amorcé il y a un certain temps déjà, selon Stefan Engel. Se tourner vers un nouveau marché en nette croissance n'est donc pas un luxe superflu. Il a d'ailleurs évoqué le fait que si la zone EMEA croît encore fortement, nous, en Europe occidentale, nous ne pouvons pas rouler des mécaniques: "Ici, la croissance est quasi entièrement à mettre au compte de l'Europe de l'Est." Et encore: "Le fait que des pays comme la Belgique, l'Autriche et la Finlande n'affichent pas une croissance s'exprimant en deux chiffres de leurs ventes de PC (la Belgique a vendu 7,9 pour cent de PC en plus en 2007, selon des données britanniques, NDLR) est un signe évident que le marché en Europe occidentale a changé. Dans cette région, plus de 40 pour cent du budget IT est consacré aux services et quelque 20 pour cent aux PC, alors que c'est exactement l'inverse en Europe de l'Est."

Stefan Engel a précisé aussi que le rachat de Gateway-Packard Bell devrait être entièrement terminé pour la fin du mois. Acer sera alors une société affichant un chiffre d'affaires estimé de quelque 20 milliards de dollars et écoulant 25 millions de PC par an.

Nos partenaires