A quoi ressemblera l'internet à l'ère du zettabyte?

27/06/17 à 11:06 - Mise à jour à 11:06

D'ici quatre ans, l'internet des choses (Internet of Things) représentera la moitié de l'ensemble des connexions internet, la vidéo submergera littéralement le net, et les nouvelles applications de réalité augmentée et de réalité virtuelle seront vingt fois plus volumineuses. Voilà ce qui ressort d'une étude effectuée par Cisco sur l'évolution d'internet.

A quoi ressemblera l'internet à l'ère du zettabyte?

© Getty Images/iStockphoto

L'ère du zettaoctet (zettabyte) en ligne est celle dans laquelle nous venons tout juste d'entrer. L'année dernière en effet, la quantité totale d'informations sur internet a franchi pour la première fois la limite du zettabyte, à savoir un suivi de 21 zéros, soit 1.000 milliards de giga-octets.

D'ici 2021, l'internet sera encore trois fois plus grand: 3,3 zettabytes pour être précis. Cela reviendrait à une moyenne mensuelle de 35 giga-octets par personne. Et avec le très haut débit (53 Mbps), l'internet sera dans quatre ans deux fois plus rapide qu'il ne l'est aujourd'hui.

Ces chiffres émanent du Visual Networking Index que Cisco a récemment publié. Chaque année, le producteur d'équipement réseautique combine une analyse de ses propres données avec les prévisions d'analystes indépendants. L'étude en est aujourd'hui à sa douzième édition et est considérée comme un important instrument de mesure de l'évolution d'internet. Les pouvoirs publics, le secteur académique et les opérateurs télécoms y ont avidement recours en vue de prévoir l'avenir numérique.

Appareils connectés

Et cet avenir appartiendra à l'internet des choses (Internet of Things ou IoT) - pensons ici à des appareils comme les compteurs intelligents, les puces de géo-localisation des animaux domestiques ou les traceurs de santé numériques. En combinaison avec la communication 'machine-to-machine' industrielle, ces appareils connectés représenteront d'ici 2021 la moitié de toutes les connexions internet. L'IoT deviendra la technologie la plus populaire dans le secteur des soins de santé: bon an mal an, le nombre d'applications connectées y croîtra de 30 pour cent. Et les applis pour les villes intelligentes et les voitures connectées progresseront de 29 pour cent par an.

Submergé par la vidéo

La vidéo dominera encore plus l'internet: d'ici quatre ans, elle représentera quatre-vingts pour cent du trafic sur le net. Chaque mois, 50 milliards d'heures de vidéo seront visionnées par quelque 1,9 milliard de spectateurs en ligne. La vidéo en direct croîtra de pas moins de quinze fois pour représenter 13 pour cent du trafic vidéo en ligne. Le volume des nouvelles applications telles la réalité augmentée et la réalité virtuelle sera, lui, vingt fois plus important et représentera en 2021 un pour cent du trafic des loisirs en ligne.

Revers de la médaille

Mais le nombre d'attaques DDoS progressera aussi nettement. Dans le cas d'une 'attaque déni de service distribuée', les cybercriminels envoient des millions de requêtes à des serveurs et autres équipements de réseau d'entreprises en vue de paralyser leurs réseaux et sites web. Les attaques DDoS de plus d'1 Gbps ont crû l'année dernière déjà de 172 pour cent. D'ici 2021, elles risquent de doubler encore pour atteindre 3,1 millions d'attaques par an.

En savoir plus sur:

Nos partenaires