A Moscou, du wifi jusque dans les cimetières

11/12/15 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

Les Moscovites, qui peuvent déjà se connecter au wifi dans le métro et dans nombre de cafés, pourront désormais surfer sur Internet dans les cimetières les plus visités de la capitale.

A Moscou, du wifi jusque dans les cimetières

© iStock

L'entreprise moscovite de pompes funèbres a annoncé jeudi son intention d'installer dès janvier des bornes wifi dans les cimetières de Vagankovo, Troïekourovo et Novodiévitchi où reposent entre autres l'écrivain russe Anton Tchekhov, le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev ou encore le premier président russe Boris Eltsine.

"Ces cimetières sont comme des musées en plein air, les gens viennent souvent là-bas, se retrouvent devant un tombeau et veulent en savoir un peu plus sur la personne qui y repose", a indiqué Lilia Lvovskaïa, la porte-parole de l'entreprise Ritoual, qui gère les cimetières à Moscou.

Selon le succès rencontré par ce service, les autorités de Moscou réfléchiront à doter de bornes wifi chacun des 133 cimetières de la capitale, a-t-elle ajouté.

Chaque année, quelque 120.000 personnes sont enterrées à Moscou. Les cimetières comptent à ce jour environ 8 millions de tombes, selon le site de la mairie.

Les cimetières de Novodiévitchi et Vagankovo sont déjà équipés de systèmes GPS afin d'aider leurs visiteurs à localiser les tombeaux de leurs plus célèbres défunts.

D'ores et déjà, quelque 710.000 Moscovites se connectent chaque jour au wifi installés dans les wagons du métro. Les parcs jouent également la carte numérique, offrant du wifi aux promeneurs, comme les musées et la grande majorité des cafés ou restaurants de la capitale. (Belga/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires