A l'achat d'une identité volée, la deuxième gratuite!

08/04/08 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Datanews

La cybercriminalité devient de plus en plus rentable. Finjan parle même d'un véritable business plan 'Crimeware-as-a-Service', tandis que Symantec a découvert un magasin complet de cyber-crimes en ligne, y compris des promotions malsaines de type 'Buy-One-Stolen-Identity-Get-One-Free'.

La cybercriminalité devient de plus en plus rentable. Finjan parle même d'un véritable business plan 'Crimeware-as-a-Service', tandis que Symantec a découvert un magasin complet de cyber-crimes en ligne, y compris des promotions malsaines de type 'Buy-One-Stolen-Identity-Get-One-Free'.

Dans son tout nouveau rapport appelé 'web security trends', Finjan - un vendeur de produits webgateway - évoque une commercialisation poussée du cyber-crime. Les cyber-criminels sont, selon les conclusions du rapport, toujours moins enclins à collecter eux-mêmes le savoir-faire technique et à mettre en oeuvre un propre 'serveur délictueux' en vue de dérober les données personnelles de surfeurs innocents. "Actuellement, on voit poindre un authentique modèle 'Crimeware-as-a-Service' (CaaS), où des organisations criminelles font appel à des services criminels spécifiques fournis par des tiers. Ce faisant, ces organisations peuvent mieux se couvrir", déclare Yuval Ben-Itzhal, CTO de Finjan.

Mais Symantec évoque elle aussi la commercialisation de la cybercriminalité dans son plus récent rapport sur la sécurité. C'est ainsi que des spécialistes de la sécurité ont même découvert des supermarchés virtuels qui proposent sans vergogne à la vente les identités volées de citoyens britanniques. Ces supermarchés font même de la promotion du style 'achetez une identité volée et vous en recevrez une deuxième gratuite'. Ou peut-être préférez-vous vous procurer les coordonnées bancaires de quelqu'un? Celles-ci sont apparemment vendues en catimini pour à peine cinq livres britanniques. Quant aux numéros de cartes de crédit, ils sont actuellement commercialisés par paquets. Un pack de 50 numéros revient à 20 livres et un pack de 500 numéros à 100 livres.

Il est aussi intéressant de voir que l'identité d'un citoyen de l'UE coûte jusqu'à 50 pour cent plus cher que celle d'un Américain. Selon Symantec, tout cela est dû à la flexibilité: un citoyen européen peut se comporter de manière plus 'libre' qu'un Américain.

Nos partenaires