92.000 emplois scientifiques et technologiques britanniques sur la sellette en cas de non-accord sur le Brexit

12/01/18 à 14:25 - Mise à jour à 14:25

Source: Datanews

Au cas où il n'y aurait pas d'accord sur le Brexit, 92.000 emplois scientifiques et technologiques disparaîtraient en Grande-Bretagne. Voilà ce qui ressort d'une analyse effectuée par Cambridge Econometrics.

92.000 emplois scientifiques et technologiques britanniques sur la sellette en cas de non-accord sur le Brexit

© Belgaimage

Le rapport a été dressé à la demande du maire de Londres, Sadiq Khan, et passe en revue toute une série de scénarios, où la Grande-Bretagne quitte l'UE. Dans le pire des cas, à savoir si aucun accord ne peut être trouvé avec l'UE, la Grande-Bretagne perdrait 46,8 milliards de livres (quelque 52 milliards d'euros) d'investissements par rapport à la situation actuelle. Les secteurs qui seraient le plus durement touchés, sont le domaine bancaire (119.000 emplois en moins) et les secteurs scientifique et technologique (92.000 emplois en moins d'ici 2030).

Selon le rapport, l'un des principaux problèmes causés par un Brexit sans bons accords serait que les secteurs scientifique et technologique obtiendraient moins de fonds. Il est vrai que la Grande-Bretagne fait l'objet de nombreux investissements de la part de l'UE, notamment sous la forme de dotations pour les chercheurs scientifiques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires