8 Flamands sur 10 sont joueurs

21/08/09 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

84 pour cent de la population flamande jouent à des jeux électroniques. Voilà ce qui ressort d'un sondage réalisé par le cabinet d'études Media et ICT (UGent) auprès de 3.188 Flamands. Point étonnant: le nombre de ce qu'on appelle les joueurs occasionnels (les personnes qui jouent sporadiquement sur l'internet) croît fortement.

84 pour cent de la population flamande jouent à des jeux électroniques. Voilà ce qui ressort d'un sondage réalisé par le cabinet d'études Media et ICT (UGent) auprès de 3.188 Flamands. Point étonnant: le nombre de ce qu'on appelle les joueurs occasionnels (les personnes qui jouent sporadiquement sur l'internet) croît fortement.

Les participants au sondage ont été subdivisés en trois catégories: les joueurs purs et durs (46 pour cent), les joueurs occasionnels (38 pour cent) et les non joueurs (16 pour cent). Les personnes de la première catégorie (surtout des jeunes gens) jouent évidemment le plus et le font surtout sur des consoles et avec des jeux informatiques qu'elles achètent.

Les joueurs occasionnels participent surtout à des jeux gratuits via Facebook, Netlog ou sur des sites de jeux spécialisés. Ce groupe croît vite ces derniers temps et est constitué à cinquante pour cent de femmes. Il est donc faux de dire que les jeux vidéo n'intéressent pas la gent féminine.

Plus ou moins la moitié des joueurs occasionnels trouvent important qu'un jeu vidéo ait des règles et des buts bien précis, et préfèrent les jeux auxquels participent d'autres personnes.

Pour 56 pour cent d'entre eux, il faut que le jeu représente un défi à relever, alors que 58 pour cent tentent fréquemment d'atteindre le score le plus élevé possible. Le joueur occasionnel ne se qualifie pas lui-même de joueur et n'est pas d'accord non plus avec les clichés que le jeu véhicule.

Nos partenaires