72 pour cent des Belges soucieux du respect de leur vie privée sur l'internet

18/04/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Plus de 70 pour cent des Belges sont préoccupés lorsqu'il s'agit de confier leurs données personnelles sur le net. Voilà ce qui ressort d'un sondage d'opinions effectué par la Commission européenne à propos de la protection de la vie privée.

Plus de 70 pour cent des Belges sont préoccupés lorsqu'il s'agit de confier leurs données personnelles sur le net. Voilà ce qui ressort d'un sondage d'opinions effectué par la Commission européenne à propos de la protection de la vie privée.

Selon ce sondage, 72 pour cent des Belges sont inquiets de devoir décliner leur nom, adresse, sexe, date de naissance et autres données personnelles sur l'internet. Dans l'ensemble de l'Union européenne, 67 pour cent des personnes interrogées se disent préoccupées. La moitié des Belges (et 54 pour cent des citoyens de l'UE) craignent aussi que le législateur national ne puisse plus suivre la diffusion toujours croissante des données personnelles sur le net.

En général, les Belges se montrent néanmoins relativement confiants dans le législateur national. 63 pour cent des personnes interrogées estiment en effet que les données personnelles sont suffisamment sécurisées en Belgique. Dans l'ensemble de l'Union européenne, seuls 48 pour cent des personnes interrogées pensent de même. Ce sont surtout les Grecs et les Britanniques qui n'ont guère confiance en la protection des données personnelles dans leur pays.

Deux tiers des citoyens de l'UE sont aussi soucieux du traitement des données personnelles qu'ils confient à toutes sortes d'organisations. Le sondage indique à cet égard que ce sont les services hospitaliers, les médecins et les services de police qui jouissent de la plus grande confiance de la part des citoyens. Par contre, ceux-ci se méfient le plus des entreprises de vente par correspondance.

Un sondage similaire effectué parmi les professionnels confirme la plupart de ces tendances. Parmi les Européens qui, au sein de leur entreprise, sont responsables du traitement des données personnelles, la moitié estime que les lois actuelles sur le respect de la vie privée ne suffisent plus pour tenir tête à l'échange croissant de données personnelles. Une personne interrogée sur trois admet par ailleurs que son entreprise ne prend aucune mesure de sécurité, lorsqu'elle envoie des données personnelles via l'internet.

Source: Belga

Nos partenaires