50 personnes en plus engagées dans la lutte contre la cybercriminalité

08/01/14 à 14:07 - Mise à jour à 14:07

Source: Datanews

Dans notre pays, l'on va cette année recruter 50 spécialistes et prévoir un budget de 10 millions d'euros pour pouvoir combattre efficacement la cybercriminalité.

50 personnes en plus engagées dans la lutte contre la cybercriminalité

© Thinkstock

Cette année, 50 spécialistes supplémentaires seront engagés dans la lutte contre la cybercriminalité. Dix d'entre eux seront actifs au Centre pour la cyber-securité Belgique, dont le cadre légal a été approuvé lors du dernier conseil ministériel de 2013. Les autres seront recrutés par la Federal Computer Crime Unit (FCCU) et le Computer Emergency Response Team (CERT.be). Le gouvernement prévoit aussi un budget de 10 millions d'euros.

Voilà ce qu'a annoncé Pascal Petry, conseiller en sécurité du premier ministre, lors d'une séance consacrée à cette problématique au Sénat. Petry, ainsi que Luc Beirens (directeur de la FCCU) et Christian Van Heurck (coordinateur de CERT.be) ont été entendus dans le cadre du débat relatif à deux propositions de résolution de la N-VA sur la protection des systèmes de communication et d'information contre les cyber-attaques.

Tant Beirens que Van Heurck ont affirmé que ces personnes et moyens supplémentaires sont nécessaires pour pouvoir lutter efficacement contre le cyber-crime, un phénomène en augmentation spectaculaire. Après la découverte de malware sur ses systèmes, Belgacom avait l'an dernier fait appel à une firme étrangère, parce que ni le gouvernement belge, ni les entreprises nationales ne disposaient du savoir-faire et de l'équipement requis en la matière. Et outre les cyber-intrusions à grande échelle comme l'attaque perpétrée contre Belgacom, il y a bien d'autres cyber-affaires qui ne paraissent jamais dans la presse ou qui ne sont même pas communiquées, selon Beirens et Van Heurck.

500 avis et 304 cyber-incidents par mois en 2013
En 2013, CERT.be a reçu plus de 500 avis par mois, ce qui correspond à une moyenne de 304 cyber-incidents. En 2012, l'on en était encore à 322 avis et 165 incidents par mois et en 2010 à 178 avis et 116 incidents par mois. Voilà ce qui ressort des chiffres détaillés que Nele Lijnen (Open Vld) a reçus en réponse à une question écrite de sa part.

La FCCU de la police fédérale compte actuellement au niveau fédéral 27 personnes à temps plein (ETP), plus 180 autres dans les 25 Computer Crime Units régionales. En outre, le parquet fédéral dispose de 3 magistrats spécialisés. Le cadre de CERT.be possède de son côté 5 ETP assumant la fonction d'analystes de sécurité, 1 ETP pour la communication et 1 coordinateur. Le Centre pour la cyber-sécurité Belgique recevra un budget d'1,3 million d'euros en 2014 et occupera dix personnes. En outre, 50 spécialistes seront encore engagés cette année et ce, tant pour le Centre que pour les services concernés tels la FCCU et CERT.be, alors qu'un budget de 10 millions d'euros est prévu.

Par ces mesures, nombre de propositions de la résolution de Karl Vanlouwe (N-VA) semblent être rencontrées. Le texte devra donc être réécrit en profondeur, selon le président de la commission Philippe Moureaux (PS). (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires