5 révélations sur 'l'empire hanté' du CEO d'Apple, Tim Cook

10/03/14 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: Datanews

C'est le 18 mars que paraîtra le livre 'Haunted Empire: Apple after Steve Jobs' de la journaliste Yukari Kane. Ces 5 révélations s'y trouvent à coup sûr.

5 révélations sur 'l'empire hanté' du CEO d'Apple, Tim Cook

© Belga

C'est le 18 mars que paraîtra le livre 'Haunted Empire: Apple after Steve Jobs' de la journaliste Yukari Kane. Ces 5 révélations s'y trouvent à coup sûr.

1. Dans son livre 'Haunted Empire', Yukari Kane se penche sur la manière dont l'esprit de Steve Jobs hante encore l'entreprise Apple. ''WWSJD' (What Would Steve Jobs Do? Que ferait Steve Jobs?) est une question-clé que les dirigeants actuels d'Apple se posent avant de prendre une décision difficile à propos de produits, prix ou fonctions. Mais alors que Tim Cook venait d'être nommé à la fonction de CEO pour succéder à Steve Jobs chez Apple en 2011, il s'éveillait chaque matin en se disant: "Fais ce que tu dois faire et ne pense pas à ce qu'aurait fait Steve Jobs."

2. Au moment où Tim Cook prit les rênes chez Apple, personne ne savait très bien qui il était. Malgré le fait que Cook fût actif depuis 1998 déjà chez le géant technologique de Cupertino, il était pour beaucoup un mystère. Pour autant que les gens en savaient, il n'avait pas d'amis proches, il n'était pas social et parlait à peine de sa vie personnelle. Ses collègues, dont certains le qualifiaient de 'page blanche', tentaient en vain de l'impliquer dans des conversations personnelles. Cook se distanciait du club Apple: il faisait du sport dans une autre salle que celle du campus Apple et ne sympathisait avec aucun de ses collaborateurs après le travail.

3. Tim Cook déteste les inventaires chez Apple. Il se qualifie lui-même 'd'Attila le Hun de l'inventaire' - Attila le Hun était le chef des Huns et était appelé par les Romains 'le fléau de dieu'.

4. Les réunions dirigées par Tim Cook (et celles relatives aux résultats trimestriels en particulier) sont décrites par les collaborateurs d'Apple comme "angoissantes". Dans la salle de réunion, il reste toujours très clame et très laconique - les silences peuvent, selon les rumeurs, être si embarrassants que toutes les personnes présentes préféreraient quitter la pièce. Lorsque le directeur d'Apple s'adresse à quelqu'un, il fixe continuellement la personne droit dans les yeux et lui pose un tas de questions, jusqu'à ce qu'il soit satisfait de la réponse obtenue. Il est connu pour poser dix fois consécutivement la même question.

5. Mais autant Tim Cook peut être dur, autant il peut être généreux aussi. C'est ainsi qu'il a offert gratuitement en cadeau de Noël les distances parcourues lors de ses fréquents déplacements en avion, qu'il s'est proposé spontanément à Thanksgiving pour préparer du potage et qu'il a aussi participé à un événement cycliste de deux journées en Géorgie afin de collecter de l'argent pour la sclérose multiple, une maladie qu'on lui avait autrefois erronément diagnostiquée.

Source: une prépublication de 'Haunted Empire' parue sur le site web de The Wall Street Journal.

En savoir plus sur:

Nos partenaires