5 candidats acheteurs pour Adinfo

24/03/10 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Adinfo, la filiale ICT belge de Dexia que le groupe bancaire européen doit vendre, a attiré 5 acheteurs potentiels, dont deux Belges.

Adinfo, la filiale ICT belge de Dexia que le groupe bancaire européen doit vendre, a attiré 5 acheteurs potentiels, dont deux Belges.

Rafraîchissons-nous quelque peu la mémoire: suite au soutien de l'état reçu par Dexia durant la crise financière, la Commission européenne et le groupe bancaire ont récemment conclu un accord relatif à un certain nombre de mesures compensatoires. Un point de cet accord prévoyait la vente de plusieurs filiales. Il s'agissait surtout de branches étrangères, mais aussi d'une filiale belge, en l'occurrence Adinfo, qui fournit des services ICT aux pouvoirs publics (pour la plupart) locaux. Dexia possède 51 pour cent d'Adinfo.

Cette procédure de vente a démarré ce printemps et actuellement, cinq candidats y prennent part. Au niveau belge, la flamande Cipal et la wallonne NRB sont intéressées. Aux Pays-Bas, il s'agit de Centric, alors que les françaises Steria et Berger-Levrault sont également dans la course.

Il apparaît donc que les enchères vont opposer de puissants acteurs financiers comme Centric et Steria à des entreprises qui recherchent surtout un complément qualitatif de leurs activités, à savoir Cipal, NRB et Berger-Levrault, qui proposent toutes des services ICT aux administrations locales. NRB est en outre le partenaire ICT historique de l'assureur Ethias, qui possède (provisoirement encore) une participation dans Dexia.

Adinfo englobe trois entreprises ICT: en Flandre, il s'agit de Cevi (surtout pour la Flandre Orientale et Occidentale) et Logins (surtout pour Anvers, le Limbourg et le Brabant Flamand), alors qu'en Wallonie, il s'agit d'Adehis. Cette dernière entreprise résulte de la fusion entre WGH Informatique et Ciger. Selon la Banque Nationale, Adinfo a enregistré en 2008 un chiffre d'affaires de 46,7 millions d'euros et était rentable.

L'on s'attend à ce que la procédure dite de 'due diligence' débute en avril et que les offres soient remises pour fin mai. Une décision définitive à propos du repreneur d'Adinfo ne devrait donc pas tomber avant l'automne prochain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires