25 projets-pilote pour baliser l'après-CyberClasse

14/06/11 à 20:39 - Mise à jour à 20:39

Source: Datanews

Alors que le plan d'équipement CyberClasse viendra à terme d'ici un an (pas mal d'écoles doivent encore être équipées), le gouvernement régional donne le coup d'envoi au tour de chauffe de son successeur. Il sera moins dirigiste, basé sur les usages plutôt que sur le choix cadenassé d'un équipement, mais toujours subventionné par la Région. Le plan d'équipement IT des écoles des Communautés française et germanophone entamera bientôt son troisième chapitre. Après CyberEcole et CyberClasse place à un "Plan TIC pour l'Education". Une communication officielle aux responsables du monde de l'enseignement a été faite ce mardi 14 juin afin de leur dévoiler les grandes lignes de ce plan ICTqui devrait être initié à l'issue de l'année scolaire 2011-2012.

25 projets-pilote pour baliser l'après-CyberClasse

Alors que le plan d'équipement CyberClasse viendra à terme d'ici un an (pas mal d'écoles doivent encore être équipées), le gouvernement régional donne le coup d'envoi au tour de chauffe de son successeur. Il sera moins dirigiste, basé sur les usages plutôt que sur le choix cadenassé d'un équipement, mais toujours subventionné par la Région.

Le plan d'équipement IT des écoles des Communautés française et germanophone entamera bientôt son troisième chapitre. Après CyberEcole et CyberClasse place à un "Plan TIC pour l'Education". Une communication officielle aux responsables du monde de l'enseignement a été faite ce mardi 14 juin afin de leur dévoiler les grandes lignes de ce plan ICTqui devrait être initié à l'issue de l'année scolaire 2011-2012.

Depuis la mi-2010, un groupe d'experts, réunissant des représentants du gouvernement, des réseaux d'enseignement, de l'AWT, d'EasiWal ou encore du centre de compétences Technofutur TIC, a discuté de la meilleure manière de lancer le prochain plan ICT sur des bases plus saines, plus logiques et plus solides que celles de ses deux prédécesseurs. Fil rouge: favoriser une contribution réelle du monde enseignant, des choix basés sur les usages, mettre en oeuvre un plan qui ne soit pas cadenassé, immuable et arbitraire mais favoriser des solutions réactives, calquées sur les besoins parfois spécifiques. Avec des choix plus souples- et évolutifs- d'outils numériques.

Au lieu d'imposer un même équipement pour tous, le prochain plan mettra davantage l'accent sur les usages et les besoins. Fini aussi un plan rigide, impossible à adapter en cours de route- garantie quasi automatique d'obsolescence rapide.

Un Plan en trois temps

A court terme, lTechnofutur TIC collectera, via un site Internet (www.ecolenumerique.be) et des rencontres, les avis et propositions des enseignants (idées pédagogiques, propositions de projets-pilote) qui seront soumis à un comité de sélection qui retiendra 25 projets-pilote (novateurs) impliquant tous les niveaux d'enseignement. L'idée est d'identifier les bonnes pratiques et les besoins correspondant aux différentes situations et de définir des "packages" correspondant aux divers usages (ordinateurs, portables, tablettes, tableaux numériques, solutions logicielles, didacticiels et manuels numériques...).

A moyen et long terme, le déploiement des équipements autorisera des mises à jour et réorientations éventuelles. Dans le même temps, le gouvernement financera des formations aux nouvelles technologies destinées aux enseignants. Objectif poursuivi: former 10.000 enseignants par an sur 5 ans, à raison de 5 jours par an. Minimum absolu: 1 jour de formation (en présentiel ou à distance).

L'agenda

Tel que balisé actuellement, l'agenda se présente comme suit:

15 août: ouverture du site www.ecolenumerique.be, qui restera actif jusqu'à la mi-octobre

15 octobre: lancement d'un appel à projets pédagogiques

fin 2011: sélection des 25 projets-pilote les plus novateurs, qui se dérouleront jusqu'à la fin de l'année scolaire 2013 (soit sur 18 mois)

année scolaire 2013-2014: essaimage des projets et déploiement du Plan TIC.

En savoir plus sur:

Nos partenaires