2017: l'année de l'étonnant phénomène Bitcoin

22/12/17 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Datanews

'Hard forks' (importantes scissions), piratages, vols, 'ransomware' (rançongiciels), régulation menaçante et nombre de mises en garde en provenance de l'establishment financier: rien n'a pu stopper la marche en avant de la crypto-monnaie numérique Bitcoin cette année. La question est maintenant non plus de savoir si cette bulle va éclater, mais plutôt quand et dans quelle mesure.

2017: l'année de l'étonnant phénomène Bitcoin

© Reuters

Affirmer que 2017 est l'année du Bitcoin, n'est pas faux. Il y a quatre ans, 2013 semblait aussi prête à devenir l'année du Bitcoin. De 13 dollars en janvier 2013, son cours avait en effet atteint 979 dollars le 25 novembre pour crever peu après le plafond à l'époque encore magique des 1.000 dollars. Mais en même que ce plafond, c'est toute la bulle qui explosa suite aux mises en garde des institutions financières, notamment de la People Bank of China, mais aussi et surtout de l'effondrement de Mt.Gox, l'une des plates-formes de traitement du Bitcoin les plus utilisées à l'époque. Le cours retomba en un temps record à un peu plus de 300 dollars. Il fallut ensuite attendre le mois de janvier de cette année, avant que le Bitcoin passe de nouveau le cap des 1.000 dollars.

Partager

Rien n'a pu enrayer la marche en avant du Bitcoin en 2017

Il y a pas mal de parallèles à faire avec 2003 et le graphique annuel a donc aussi de quoi inquiéter. 2017 a été émaillé de faits qui s'étaient manifestés aussi en 2013. Mais quoi qu'il en soit, le Bitcoin n'a pas cessé d'étonner. En témoignent ces cinq faits suivants.

1. Hard forks

Avant l'été, il n'y avait encore qu'un seul Bitcoin, alors qu'aujourd'hui, il en existe déjà trois versions. Au 1er août et pour la première fois dans l'histoire remontant à neuf ans du Bitcoin, une 'hard fork' comme on dit dans le jargon (à savoir une importante scission) a en effet eu lieu qui donna naissance au 'Bitcoin Cash'. Celui-ci vit le jour sous l'impulsion d'un groupe de développeurs qui voulaient rendre la crypto-monnaie davantage utilisable comme moyen de paiement.

Et en novembre, on a de nouveau eu droit à une 'hard fork' et à la naissance du Bitcoin Gold. D'une telle scission, on obtient en fait deux parties qui possèdent un historique commun du code, mais qui ensuite poursuivent leur propre chemin. En principe, tout le monde peut créer ce genre de clone car le code sous-jacent est open-source. Une fois que la scission est devenue réalité, la compatibilité n'est plus garantie. Et le cours du Bitcoin dans tout cela? Il a survécu aux scissions en 2017.

2. Piratages

La plate-forme Bitcoin Mt.Gox s'est effondrée en 2013 en raison d'un double piratage, au cours duquel les agresseurs se sont emparés de plus de 750.000 Bitcoins. Depuis lors, on recense chaque année au moins un piratage d'une telle ampleur. En 2017 aussi, il y eut des incidents. Yapizon a ainsi perdu 3.816 Bitcoins suite à un piratage, alors qu'une bourse sud-coréenne a fait faillite après un hacking, mais le pillage récent de NiceHash est encore nettement plus volumineux, puisque les pirates ont emporté des Bitcoins pour une valeur supérieure à 50 millions d'euros. Et le cours du Bitcoin dans tout cela? Ce même jour, la crypto-monnaie établissait un nouveau record.

3. Mises en garde

Nombre d'experts et de connaisseurs des marchés financiers traditionnels ont évoqué au cours de l'année les dangers du commerce en Bitcoins. Data News a aussi abordé les risques que courent pas mal de petits investisseurs, lorsqu'ils se lancent tête baissée dans l'aventure Bitcoin. Surtout après l'été, le terme 'bulle' était sur toutes les lèvres. Et le cours du Bitcoin dans tout cela? Il ignora toutes ces mises en garde et continua de grimper joyeusement.

4. Hausses du cours

De 1.000 dollars, il passa à 2.000, puis très vite à 5.000. A partir de là, la hausse gagna encore en vitesse. Mais même 10.000 dollars ne fut pas un plafond pour le Bitcoin. Aucun plafond ne résista du reste au Bitcoin qui ne cessa de surprendre en 2017. L'espace d'un instant, on pensa que son cours allait atteindre les 20.000 dollars, mais tel n'est pour l'instant pas encore le cas. Les optimistes prévoient entre-temps que le Bitcoin pourrait sans problème progresser jusqu'à 100.000 dollars. A moins que la bulle n'éclate bientôt, ce à quoi d'autres s'attendent.

5. Inconvénients

La marche en avant de la monnaie a également des effets secondaires. C'est ainsi que les transactions sur le réseau sont devenues hors de prix en raison de sa popularité, ce qui fait que les commerçants refusent d'accepter le Bitcoin comme moyen de paiement. La vitesse des transactions est aussi sous pression. En outre, la consommation d'énergie de l'ensemble du réseau Bitcoin semble ridiculement élevée. Et de toute cette idée anonyme décentralisée des paiements poste à poste entre personnes, il ne subsiste plus grand-chose, à présent que l'immense majorité des activités commerciales se passe via les plates-formes en ligne que vous connaissez ou devriez bien connaître. Pas mal d'inconvénients donc, mais vous l'aurez déjà deviné: en 2017, cela n'a eu aucun effet sur le cours du Bitcoin.

Que nous réserve 2018?

Tout en écrivant ces lignes, le cours est en train de baisser: le gain de la semaine écoulée est effacé. S'agit-il d'une correction ou d'une pause après une course effrénée aux records? Ou s'agit-il vraiment de l'amorce d'un recul plus prononcé. Et 2017 finira-t-elle de la même manière que 2013? C'est possible, mais pas du tout certain. Une grande différence avec 2013, c'est que le Bitcoin renverse sans problème tous les obstacles qui se présentent à lui. Il y a bien de temps à autre un ralentissement, voire un recul, mais en 2017, la machine s'est toujours relancée rapidement et ce, contrairement à 2013. 2018 promet en tout cas d'être une année captivante maintenant que de grande banques se lancent dans l'aventure avec, entre autres, l'introduction de 'futures' (contrats à terme) aux Etats-Unis. La crypto-fête se poursuit donc provisoirement. Il en va de même d'autres crypto-monnaies, les 'altcoins' telles Ethereum et Litecoin qui se mettent elles aussi à flirter avec les records.

Il y a cependant aussi anguille sous roche avec ces crypto-fans qui ne veulent plus suivre le cours technique du Bitcoin. Les scissions de 2017 en furent un symptôme. Jusqu'à présent, le Bitcoin a résisté à toutes les 'attaques', mais de nouvelles tentatives se manifesteront encore à coup sûr. Les prochaines semaines, on ne manquera pas de tenir à l'oeil le Bitcoin Cash: le résultat d'une scission (hard fork) du Bitcoin le 1er août dernier, qui devrait permettre davantage de transactions sur le réseau en travaillant avec une taille de bloc plus grande sur la 'blockchain'. Les adeptes du Bitcoin Cash, dont Roger Ven, le co-fondateur de Bitcoin.com et le CEO de l'entreprise de 'mining' Bitmain, évoquent même le 'véritable Bitcoin'. Réussiront-ils à ce qu'il en soit ainsi en 2018?

Ou y aura-t-il de nouveau une scission? Il est vrai qu'on évoque déjà la création de Bitcoin Uranium, Bitcoin Diamond, Bitcoin Silver et Bitcoin Cash Plus. La plupart échoueront sans aucun doute, mais peut-être l'un d'eux attirera-t-il davantage l'attention des adeptes, 'miners' (extracteurs), développeurs et négociants et réussira à s'imposer.

Et puis, il y a encore la régulation menaçante et l'interdiction fixée entre-temps par certains pays, tels la Chine et le Vietnam.

Comment se présentera le crypto-monde fin de l'année prochaine? Nul ne le sait et à plus forte raison maintenant qu'un appel à la régulation se fait de plus en plus pressant et que le G20 par exemple veut aborder le sujet au printemps. Mais il ne faut quand même pas avoir une boule de cristal pour savoir qu'entre-temps, les spéculations vont aller bon train.

Le Bitcoin pour les débutants

N'êtes-vous encore et toujours pas suffisamment informé sur le Bitcoin? Cet été, Data News a rédigé un article intitulé 'Le Bitcoin pour les débutants'. Nous vous y guidons à travers l'ensemble de ses principes de base et nous vous expliquons comment cela fonctionne, quels en sont (ou devraient être) les avantages et comment accéder au Bitcoin.

Nos partenaires