2015: l'année de la consolidation pour les éditeurs d'applis belges

12/01/15 à 14:06 - Mise à jour à 14:06

Source: Datanews

Notre pays compte actuellement quelque 200 petites entreprises qui développent des applis, soit un quart de plus qu'il y un an. Voilà ce qui ressort des chiffres d'Agoria que le journal De Tijd a pu consulter. La fédération technologique lance cependant une mise en garde: nous atteignons un pic, et la consolidation s'est amorcée.

2015: l'année de la consolidation pour les éditeurs d'applis belges

* © iStock

L''Agoria App Alliance' cartographie depuis un petit temps déjà l'évolution du paysage belge des applis. Selon le dernier recensement, datant de l'année dernière, il y aurait dans notre pays quelque 200 petits développeurs d'applis, déclare Tanguy De Lestré d'Agoria dans De Tijd. "C'est plus de 50 de plus que lors du recensement précédent."

De Lestré met toutefois en garde contre un trop grand optimisme car à partir de l'été, la demande de nouvelles applis pourrait quelque peu se tasser. Cela en combinaison avec une trop grande présence de développeurs a généré ces derniers mois déjà une véritable lutte concurrentielle et un recul des prix. Agoria s'attend à ce que cette tendance se poursuive en 2015 et que pas mal de petits acteurs éprouvent des difficultés.

"2015 sera l'année de la consolidation", suggère le manager d'Agoria dans le journal d'affaires. "Et cette consolidation provoquera une scission du secteur. D'une part, les acteurs plus en vue au grand potentiel disposeront du capital pour se ressourcer et effectuer un bond au niveau international (comme Showpad, ndlr.). Ils devront tenter de conquérir des parts de marché, parce que le secteur des applis est typiquement un marché où le vainqueur rafle tout."

"D'autre part, il y aura de nombreux acteurs plus modestes qui disparaîtront ou qui seront absorbés dans un plus grand groupe. Les entreprises IT recherchent activement des développeurs d'applis à racheter. Elles réagissent ainsi à la demande croissante de solutions IT plus complexes de la part de leurs clients, pour qui l'aspect mobile devient une partie de leurs processus professionnels."

Un exemple cité par De Lestré concerne le rachat de l'éditeur d'applis Appsolution par l'entreprise ICT nivelloise Easi, il y a plus d'un an.

En savoir plus sur:

Nos partenaires