2009, une année noire pour les jeunes pousses ICT

04/01/10 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

L'année écoulée est à oublier au plus vite pour les start-ups dans le secteur ICT. Seul le secteur financier s'est révélé plus sombre encore pour les sociétés nouvellement créées.

L'année écoulée est à oublier au plus vite pour les start-ups dans le secteur ICT. Seul le secteur financier s'est révélé plus sombre encore pour les sociétés nouvellement créées.

Lancer sa propre activité dans l'informatique en 2009 n'a pas été une sinécure, compte tenu de la crise économique. Le quotidien Het Laatste Nieuws a interrogé ce week-end l'organisation des entrepreneurs flamands Unizo sur l'impact de la crise sur la création de nouvelles sociétés. Il en ressort que l'an dernier 61.878 personnes ont lancé leur propre affaire ou une activité à titre complémentaire. Soit 8,52% (ou 6.000 personnes) de moins qu'en 2008. Une baisse que l'Unizo explique non seulement par l'incertitude économique, mais aussi par la difficulté de trouver un bailleur de fonds.

Ce sont plus particulièrement les jeunes pousses de l'ICT qui sont touchées. A tel point d'ailleurs que seul le secteur des banques et assurances fait moins bien (- 23,81%). Dans le domaine ICT, le recul s'est établi à 22,86%). Autre secteur fortement touché, l'immobilier régional (- 21,6%), alors que le commerce de détail résiste en revanche plutôt bien (- 1,3%).

L'Unizo insiste à nouveau sur la nécessité de ne pas alourdir les charges sur les entrepreneurs et invite les pouvoirs publics à promouvoir l'esprit d'entreprise. De même, les candidats entrepreneurs devraient bénéficier de formations et de conseils lors de la phase préalable au démarrage de leur activité, tandis que le statut social de l'indépendant devrait être amélioré afin de stimuler l'entreprenariat.

Nos partenaires