20 jours de travail supplémentaires avec le Blackberry

09/05/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Un employé qui reçoit un Blackberry de son entreprise, travaille en moyenne quelque 20 jours supplémentaires par an, ce qui correspond à la durée minimale de ses congés. Telle est la conclusion d'une étude effectuée par l'agence de recrutement anglaise Office Angels.

Un employé qui reçoit un Blackberry de son entreprise, travaille en moyenne quelque 20 jours supplémentaires par an, ce qui correspond à la durée minimale de ses congés. Telle est la conclusion d'une étude effectuée par l'agence de recrutement anglaise Office Angels.

7 pour cent des 1.000 personnes interrogées se sentent 'mises davantage sous pression', parce qu'avec un Blackberry, elles sont en fait constamment occupées à travailler. Un même pourcentage s'énerve du fait de ne tout simplement pas pouvoir éteindre l'appareil pour échapper ainsi quelque peu à leur travail.

D'un autre côté, l'étude montre quelques fameux avantages pour l'entreprise qui attribue un Blackberry ou un appareil similaire à ses employés: c'est ainsi qu'on ne compte plus les heures supplémentaires prestées. En tout, ce nombre d'heures peut atteindre l'équivalent de 20 journées de travail, soit le minimum légal du nombre de jours de congé.

David Clubb d'Office Angels mentionne dans le rapport qu'il est important tant pour l'employeur que pour l'employé qu'un bon équilibre soit maintenu entre le travail et les loisirs. "Il n'y a rien de mal à travailler en dehors des heures de bureau normales, mais il faut quand même que cela demeure une exception plutôt que la règle", écrit Clubb. Il n'empêche que deux personnes interrogées sur cinq indiquent que leur Blackberry les libère de pas mal de stress et leur permet de travailler de manière plus flexible en leur évitant par exemple l'accumulation de courriels.

Nos partenaires