18 conseils pour prendre le virage du cloud

À mesure que les organisations commencent à comprendre le rôle plus profond que joue le cloud, il devient clair que les modèles de gouvernance, procédures d'intégration et systèmes de gestion ont besoin d'évoluer pour faire face à ce nouveau modèle hybride.

18 conseils pour prendre le virage du cloud

Alors que les décisions informatiques sont de plus en plus souvent prises directement par les unités opérationnelles, comment les organisations peuvent-elles encore s'assurer que la supervision nécessaire a été mise en oeuvre ? Les recherches de Fujitsu laissent entendre que les organisations devraient adopter une approche triple pour faire face aux défis qui se présentent, en renforçant leur leadership global en matière informatique, en améliorant leurs procédures et leur politique et en optimisant les outils et systèmes y étant liés. Chacune de ces étapes est détaillée ci-dessous :

Leadership et gestion

  • Modifier l'essence même de la fonction de CIO, pour qu'il ne soit plus uniquement un fournisseur informatique, mais aussi un courtier de services, que ce soit au niveau interne ou externe.
  • Veiller à ce que l'informatique soit le canal privilégié quand il s'agit de sensibiliser l'entreprise dans son ensemble à la gestion des risques et aux procédés de gouvernance.
  • Recruter et former des collaborateurs spécialisés dans le cloud (personnel technique, mais aussi gestionnaires de programmes et services et experts en acquisition de biens et services).
  • Former l'équipe de sécurité informatique à l'ère du cloud, en mettant l'accent sur de nouvelles compétences techniques, contractuelles et relationnelles.
Partager

" Les décisions relatives à la manière de tirer parti du cloud pour améliorer l'efficacité et véritablement coopérer avec les directeurs opérationnels et fonctionnels en vue d'optimiser les résultats devraient incomber au directeur des systèmes informatiques (CIO). " Mike Capone, CIO, ADP

Procédures et politique

  • Fournir aux unités opérationnelles un contrat standard pour la fourniture de services en déterminant les critères à remplir par les nouveaux prestataires.
  • Définir les exigences en matière d'intégration des nouveaux systèmes avant leur acquisition. Cette tâche implique l'établissement de normes pour une gestion uniforme des accès et identifiants, la spécification de l'intégration dans une approche de gestion des services de bout en bout et l'harmonisation des infrastructures, applications et procédés.
  • Concevoir une gamme de services pouvant alimenter d'autres unités opérationnelles, qu'elle ait été mise au point en interne, fournie au moyen de contrats externes ou acquise auprès de fournisseurs publics de services cloud.
  • Élaborer un catalogue de systèmes et fournisseurs de services agréés qui répondent aux normes de l'organisation en matière de sécurité (y compris aux politiques de protection et de cryptage des données), de performances et d'exigences réglementaires.
  • Établir une relation avec plusieurs fournisseurs de services cloud de confiance et conclure des contrats de niveau de service (SLA) clairs en veillant à ce qu'ils puissent être suivis de près.
  • Auditer les plans de rétablissement après sinistre des fournisseurs de services cloud et prendre les dispositions nécessaires en cas de panne.
  • Vérifier la disponibilité des interfaces de programmation (API) pour la mise à disposition du service, son utilisation et l'établissement de rapports afférents.
  • Veiller à ce que le cadre de gouvernance général couvre toute la durée de vie du cloud, de l'identification à la configuration en passant par la migration, la gestion et/ou le retrait au terme du contrat.

Outils et systèmes

  • Établir un outil central de gestion et d'établissement de rapports permettant à l'entreprise de garder une prise sur le coût de tous les services cloud.
  • Fournir un service de gestion des identifiants ne nécessitant qu'un seul enregistrement pour que les utilisateurs aient accès à l'ensemble des systèmes internes, externalisés et hébergés sur le cloud et pouvant être suivi et géré de manière centralisée.
  • Veiller à une capacité suffisante en vue de la sauvegarde des données issues des services cloud et de leur récupération sur différentes plates-formes.
  • Prévoir la possibilité de suivre et gérer les services de bout en bout, qu'ils soient ou non hébergés sur le cloud.
  • Vérifier que les plates-formes de gestion des services informatiques peuvent supporter une mise à disposition ITaaS sur le long terme.
  • Prévoir une compatibilité fluide entre applications cloud et non cloud.

Vous êtes prêts à relever le défi ? Découvrez-en davantage sur l'offre Hybrid IT de Fujitsu et téléchargez notre livre blanc riche en conseils et recommandations : http://www.fujitsu.com/be/hybrid-it/

En savoir plus sur:

Nos partenaires