"1 million d'euros pour le successeur de Bellens, c'est non négociable"

11/12/13 à 13:08 - Mise à jour à 13:08

Source: Datanews

L'on ne sait pas encore clairement combien le successeur de Didier Bellens à la tête de Belgacom sera autorisé à gagner. Mais en tout cas, 1 million d'euros, c'est non négociable pour le PS.

"1 million d'euros pour le successeur de Bellens, c'est non négociable"

L'on ne sait pas encore clairement combien le successeur de Didier Bellens à la tête de Belgacom sera autorisé à gagner. Le comité de rémunération de Belgacom ne l'a pas encore décidé. En tout cas, 1 million d'euros, c'est non négociable pour le PS. Selon le journal d'affaires L'Echo, Belgacom proposerait un salaire d'un montant compris entre 900.000 et 1,1 million d'euros. Pour la vice-première Laurette Onkelinx (PS), "il ne peut en être question".

Mi-novembre, Bellens a été licencié, et une agence de sélection planche depuis lors sur une liste de candidats possibles parmi lesquels le gouvernement fédéral devra finalement choisir le nouveau CEO de Belgacom.

Le comité de rémunération de Belgacom ferait une proposition sur le montant du salaire du nouveau directeur. Or le gouvernement a récemment décidé de limiter le salaire des CEO de plusieurs entreprises publiques à 290.000 euros par an. L'entreprise Belgacom cotée en Bourse n'est cependant pas soumise à cette décision. Il n'empêche que le salaire de son nouveau patron sera nettement inférieur à celui de Bellens, à savoir 2,4 millions d'euros.

Selon L'Echo, une proposition consisterait à octroyer au nouveau patron de Belgacom un salaire compris entre 900.000 et 1,1 million d'euros. Le PS s'y oppose. "Nous avons fixé des limites claires pour les top-managers", déclare Laurette Onkelinx sur sa page Facebook. "Pour Belgacom, l'on peut certes franchir ces limites, mais pas dans cette proportion. Je m'y oppose formellement."

Selon le cabinet du ministre des entreprises publiques, Jean-Pascal Labille (PS), le comité de rémunération n'a pas encore avancé de proposition officielle, ce qui devrait se faire dans les prochains jours.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires