1,5 million d'euros pour la recherche robotique d'un jeune professeur de la VUB

31/07/13 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

Source: Datanews

L'European Research Council (ERC) de l'Union européenne investit 1,5 million d'euros dans la recherche sur les robots par le professeur Bram Vanderborght de la VUB.

1,5 million d'euros pour la recherche robotique d'un jeune professeur de la VUB

L'European Research Council (ERC) de l'Union européenne investit 1,5 million d'euros dans la recherche sur les robots par le professeur Bram Vanderborght de la VUB. Vanderborght (33 ans) entend avec cet argent développer une nouvelle génération de propulsions pour robots. L'équipe de recherche s'inspire ici du fonctionnement des muscles humains.

Le groupe de recherche auquel appartient Vanderborght, met au point des androïdes capables d'aider les humains sur différents plans. Les robots peuvent prendre diverses formes, comme une prothèse qui remplace une jambe, un exosquelette entourant le corps et aidant à une revalidation, mais il y a aussi des robots sociaux qui inculquent des compétences communicatives aux enfants souffrant d'autisme.

L'on s'attend à ce que les robots jouent un rôle toujours plus grand dans notre vie. Selon une étude de l'agence de consultance McKinsey, le marché des robots sera d'ici 2025 plus important que le marché du PC actuel.

Le gros obstacle dans la robotique, c'est que les propulsions ne sont pas assez efficientes et manquent de puissance. Un robot industriel typique pesant lui-même cent kilos ne peut en soulever que dix. Les robots ne se déplacent qu'avec une efficience correspondant à 1 pour cent de celle d'un homme ou d'un animal.

La recherche de Bram Vanderborght veut faire bouger les choses. Avec l'argent octroyé par l'Union européenne, l'équipe entend rechercher de meilleurs moteurs d'entraînement.

Vanderborght et consorts s'inspirent ici du fonctionnement des muscles humains. Dans notre corps, tous les muscles squelettiques sont constitués à partir de la même unité de commande basique: la fibre musculaire.

Cet élément est un maillon manquant dans la chaîne de la robotique et pourrait rénover fortement la façon dont les robots sont conçus.

En savoir plus sur:

Nos partenaires