Achetez sans vous casser la tête un cadeau groupé avec Kadonation

26/08/15 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Datanews

Se cotiser avec des amis pour acheter un cadeau ne va pas toujours de soi. Combien allons-nous mettre? Qui va s'en charger? Et surtout: quand la dernier participant versera-t-il sa quote-part? Deux jeunes starters gantois veulent changer la donne et simplifier la situation avec Kadonation.

Achetez sans vous casser la tête un cadeau groupé avec Kadonation

© Kadonation

"Kadonation est bien entendu le résultat d'expériences personnelles", déclare en riant son co-fondateur Bruce Verburgh. Et si vous êtes en plus étudiant IT, il est plus facile de programmer ce genre de site web. Cela se passa ainsi, lorsque Fabrice Guillermin, la tête pensante technique du site, découvrit quelque part l'expression "Group Gift" et s'en inspira aussitôt. "Malheureusement, le domaine groupgift.com était déjà pris, et nous avons alors inventé l'appellation Kadonation", suggère Verburgh, qui se charge du marketing et de la promotion.

L'idée est simple: sur kadonation.com, vous créez une page pour votre cadeau, vous y spécifiez le montant voulu et vous mailez le lien vers toutes les personnes concernées. Celles-ci peuvent alors verser leur quote-part avec leur carte de banque dans le portefeuille numérique. Une fois cette phase terminée, vous avez le choix: soit vous faites virer le montant total sur le compte de l'organisateur (qui disposera ainsi de l'argent pour acheter le cadeau collectif), soit vous le faites convertir en un chèque-cadeau d'une des boutiques partenaires de Kadonation: Coolblue, United Brands, Connections et, bientôt, Bongo.

Comment Verburgh et Guillermin assurent-ils dès lors leurs rentrées? "Si nous devons effectuer un transfert, nous défalquons 4 pour cent de commission pour couvrir nos frais, et si l'on opte pour un chèque-cadeau, nos partenaires nous rétrocèdent un pourcentage. Mais cela ne représente pas de gros montants."

Il est donc question de générer rapidement beaucoup de cadeaux, et du volume. "Nous devons croître et, à terme, regarder par delà la Belgique. Nous venons de démarrer et, simplement sur base de divers articles parus dans la presse, nous avons déjà vu se constituer une centaine de cadeaux. En septembre et en octobre, nous souhaitons promouvoir activement le site. D'abord en étant repris dans les lettres de nouvelles de nos magasins partenaires, puis aussi avec des publicités ciblées via des moteurs de recherche et Facebook. Nous pouvons parfaitement veiller à proposer cette publicité à tous ceux qui recherchent via Google les rubriques 'cadeau de mariage" ou "pendaison de crémaillère", ou qui fêteront leur anniversaire dans trois semaines par exemple. Nous misons aussi beaucoup sur les fêtes de fin d'année."

Ce concept n'est certes pas nouveau, admet Verburgh. "En France, il existe depuis 2008 déjà quelques sites similaires qui possèdent conjointement des millions de clients. Il y a donc du potentiel, surtout quand on sait que ces sites se sont déjà étendus en Espagne." Et Kadonation doit donc croître rapidement, avant qu'ils ne débarquent en Belgique.

iStart.Light

"Avec notre start-up, nous sommes repris dans le programme iStart.Light pour starters étudiants d'iMinds. Ils ont investi les 25.000 premiers euros dans Kadonation et nous aident encore par des accords avantageux avec des fournisseurs internet et autres. Mais nous avons évidemment besoin de plus pour progresser rapidement. L'objectif est donc d'attirer davantage d'investisseurs, mais nous devons encore examiner sous quelle forme. Peut-être serons-nous aussi repris dans la suite du programme iStart d'iMinds, mais nous pouvons tout aussi bien rechercher un business angel ou voir du côté du financement participatif (crowdfunding)."

Provisoirement, Kadonation peut encore aller de l'avant. Deux semaines après son lancement, un millier de personnes ont déjà trouvé le chemin du site, et ce n'est que le début. "La prochaine étape est une action promo en collaboration avec Jules Destrooper, par laquelle nous allons distribuer de petits sachets-cadeaux dans lesquelles on trouvera non seulement un biscuit, mais aussi un bon de cinq euros comme montant de départ pour un cadeau sur Kadonation."

En savoir plus sur:

Nos partenaires