1001 Passions, le grand vainqueur des BetaGroup Awards

03/02/15 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Datanews

1001 Passions est le grand vainqueur de la première édition des BetaGroup Awards. La startup bruxelloise s'est en effet vu décerner le prix de la meilleure petite entreprise 'new media', de même que la récompense de la 'startup de l'année'.

1001 Passions, le grand vainqueur des BetaGroup Awards

BetaGroup est la plus grande communauté web dans notre pays. L'organisation regroupe et accompagne entrepreneurs internet, développeurs de logiciels, spécialistes du marketing numérique et créatifs belges et organise chaque mois une foule d'événements de présentation, conférences, ateliers et causeries dans et en périphérie de la capitale (et aussi toujours plus souvent à l'extérieur).

A partir de cette année, BetaGroup ajoute un 'award show' à son portefeuille et ce, en collaboration avec le consultant McKinsey. C'est hier que l'événement a été organisé pour la première fois dans les locaux du Microsoft Innovation Centre (MIC) bruxellois.

En tout, cinq prix ont été décernés: l'un pour la 'start-up de l'année', un autre pour la 'woman in tech', un autre encore en 'mobile', un quatrième en 'green tech' et un cinquième pour la meilleure petite entreprise 'new media'.

En tout, 42 starters de l'écosystème BetaGroup avaient remis leur candidature. Les conditions, c'était qu'il fallait être actif depuis trois ans maximum et que le produit devait réellement exister et être disponible. "Conjointement avec l'incubateur d'entreprise Eebic, un premier screening a été effectué", explique Philippe Rangoni de BetaGroup.

"Cela nous a permis de passer de 42 à 15 candidats, 3 projets par catégorie. Quels étaient les critères? Les starters devaient être innovants, et leur projet devait être évolutif. Il devait s'agir de petites entreprises ayant aussi du potentiel dans notre pays et qui n'étaient pas partisanes d'une vente immédiate."

Les lauréats finaux ont été désignés par un jury de cinq spécialistes du milieu belge des startups, présidé par l'entrepreneur en série Jean Zurstrassen.

1001 Passions

1001 Passions (l'ex-Sharebox) en est donc sortie grand vainqueur. La startup bruxelloise a empoché non seulement le prix de la meilleure petite entreprise 'new media', mais aussi la récompense de la 'startup de l'année'.

Dans le giron de l'accélérateur Nest'Up, le personnel de 1001 Passions a développé une plate-forme sociale cross-médias (web, télévision, radio, mobile) permettant des échanges et des rencontres axés sur une passion déterminée.

Le starter a été stimulé grâce à une collaboration dont on a beaucoup parlé avec la chaîne publique francophone RTBF, qui avait demandé à Sharebox de concocter un prolongement du programme 1001 Belges, en ligne et sur les médias sociaux.

"Nous avons été agréablement surpris par ce concept et par le modèle commercial sous-jacent", affirme Jean Zurstrassen. "A coup sûr le fait qu'un lien vers la télé est ajouté, peut intéresser pas mal d'entreprises (médias) tant sur le plan national qu'international."

Daan De Wever de Destiny Telecom, membre du jury, a quand même une objection à formuler: "Les gens de Sharebox ne vont pas avoir la vie facile. Car au fond, leur application est une énième plate-forme de collaboration, cette fois pour une petite niche. Je suis curieux de voir s'ils pourront continuer de développer leur offre vis-à-vis des entreprises."

Shazam pour les radios

La petite entreprise 26 Lights, qui vient de tenir l'appli Aird sur les fonts baptismaux, a reçu le prix en 'mobile'. Aird est une sorte de Shazam pour les radios, avec maintes fonctions complémentaires. "Lorsque vous êtes en voiture, vous pouvez par exemple émettre un bref son, et l'appli vous dira aussitôt ce que vous écoutez", explique Zurstrassen.

Le prix en 'green tech' a été attribué au starter liégeois SmartNodes, qui a mis au point un système d'éclairage intelligent. La fondatrice de la startup bruxelloise AMIA Systems, Emmanuelle Vin, s'est, elle, vu remettre le prix de la 'woman in tech'. AMIA a créé le logiciel B2B permettant d'optimaliser l'agencement des machines de production dans une usine.

Le jury, dont faisait aussi partie Alan Feld du capital-risqueur israélien Vintage Investment Partners, a loué enfin la présentation de Tanguy Goretti, CEO de Djump, le starter bruxellois qui a développé une appli de 'carpooling communautaire' d'après l'exemple de l'américaine Lyft.

Tous les lauréats, dont Goretti, ont aussi emporté le même prix, à savoir un ticket pour deux personnes consistant en un voyage d'une semaine à 'Silicon Wadi', le nirvana technologique du Moyen Orient à Tel Aviv. Ce trip sera organisé par BetaGroup et McKinsey durant la première semaine du mois de mai.

En savoir plus sur:

Nos partenaires